SONKO : « MACKY SALL VEUT M’ENVOYER À REBEUSS »

news-details
AFFAIRE DES 94 MILLIARDS

Alors que les députés doivent, ce vendredi, se prononcer sur le rapport de la commission d’enquête parlementaire qui blanchit Mamour Diallo dans l’affaire des 94 milliards, Ousmane Sonko qui ne prendra pas part à cette rencontre, est monté au créneau pour mettre en garde Macky Sall et son régime.

Devant ses militants, le leader du Pastef a levé le ton pour prévenir le régime en place qui, selon lui, ne cherche qu’à l’envoyer en prison. Considérant la commission d’enquête parlementaire comme une commission de « Sai-sai parlementaire », Ousmane Sonko a fait savoir qu’il ne va pas se laisser faire.

A l’en croire, il va se battre avec la dernière énergie pour que la vérité triomphe dans cette affaire. « On va suivre le dossier jusqu’au bout. Nous allons nous battre. Nous n’avons pas peur des menaces. Nous ne sommes pas des novices en politique. Nous avons fait nos preuves lors de la dernière élection présidentielle », a déclaré Ousmane Sonko sous les cris et les applaudissements de ses militants acquis à sa cause.

Poursuivant, il indique que le régime actuel à tout faire pour ternir son image, en vain. « Ils ont fouiné partout, ils ont tout fait pour trouver une infraction à me coller, ils n’ont rien trouvé. Maintenant, Macky Sall et son régime veut profiter de cette affaire pour m’envoyer en prison. Je jure qu’ils n’y arriveront pas. Ils ont longtemps mijoté leur plan mais, c’est peine perdue », soutient-il. Ils ont mis en place une stratégie pour m’emprisonner. « Après que les députés ont blanchi Mamour Diallo, l’Etat va actionner ce dernier afin qu’il porte plainte contre moi. Ils vont, ainsi, actionner, le procureur qui va précipiter le dossier.

Ils veulent m’ôter mon statut de député

Ils cherchent 5 infractions contre moi. La première c’est la diffusion de fausses nouvelles et, pour cette infraction, le mandat de dépôt est obligatoire. Il vise contre moi la dénonciation calomnieuse, la diffamation, trouble à l’ordre public et recel de documents. Tout le rêve de Macky Sall présentement, c’est de me voir en prison, c’est de me voir me réveiller à Rebeuss. Il veut détruire mon casier judiciaire et m’ôter mon statut de député », souligne Ousmane Sonko.

D’après le leader de Pastef, dans cette affaire, le régime actuel est instrumentalisé par le bâtonnat et l’ordre des notaires. « La chambre des notaires a reçu instruction de remettre au régime actuel tous les documents qu’ils ont sur moi en violation flagrante de la loi. Je leur ai servis une citation directe. Le bâtonnier n’a jamais interdit les sorties des avocats, mais il a fallu que mes avocats annoncent leur conférence de presse pour qu’il brandisse ses interdits. Ce qui est inadmissible parce que nous sommes dans un Etat de droit. Mais, nous n’avons pas peur. Nous allons nous battre, advienne que pourra. L’avenir nous appartient et rien ne nous arrêtera », martèle Ousmane Sonko.

Qui appelle ses militants à se préparer pour la bataille. « Il faut se battre mais, il faut le faire avec intelligence et stratégie. Que personne n’aille à l’Assemblée nationale. Laissons-leur faire leur cirque mais, ils nous trouveront sur leur chemin. Tout ce qui se fera demain à l’Assemblée nationale sera illégal », dit-il.

Vous pouvez réagir à cet article