SONKO PRÉSIDENT, SES TROIS GRANDES PROMESSES

news-details
PRÉSIDENTIELLE 2019

Le candidat de la coalition « Sonko Président » a présenté son programme pour la présidentielle 2019, ce vendredi, dans un hôtel à Dakar, lors d’une rencontre avec la presse. Le leader de Pastef a annoncé trois types de réformes dans les domaines de la politique, l’économie et le social.

La première décision que compte prendre Sonko président sera de « supprimer les fonds politiques, le Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct), le Conseil économique social et environnemental et Haut conseil du dialogue social (Hcds), de démissionner de la présidence du Parti pour assurer la neutralité du Président de la République et d’optimiser les finances publics », a-t-il fait savoir.

La deuxième mesure concerne les institutions. L’ancien inspecteur des impôts et des domaines s’engage à « retirer l’exécutif du Conseil supérieur de la Magistrature, de supprimer la tutelle fonctionnelle du ministre de la justice sur le Parquet et d’instituer des juges des libertés ».
L’administration publique n’est pas en reste dans le programme déroulé par le parlementaire. « Nous allons faire un appel public à candidature pour les postes de Directeur généraux, interdire aux directeurs et directeurs généraux toute implication dans la vie publique », promet Sonko.

Aussi, pour la mobilisation des ressources, le leader de Pastef demande aux citoyens de s’engager à instituer des fonds patriotes sectoriels pour financer les PME, les entrepreneurs et les start-up, pour enfin renforcer l’administration financière, instituer un fonds de pension et un fonds d’investissement de la diaspora, octroyer des garanties souverains aux privés nationaux, rationaliser le schéma institutionnel de financement autour de la Caisse de dépôt et de consignation (Cdc) et réduire le train de vie de l’Etat.

Dans son programme, le président du Pastef promet qu’il mettra en œuvre un plan de sortir du Franc CFA, d’auditer et renégocier tous les contrats, conventions et accords défavorables à l’Etat du Sénégal.

Vous pouvez réagir à cet article