image

SOULEYMANE JULES DIOP DIT TOUT

image

De Paris où il se trouve actuellement, Souleymane Jules Diop a répondu aux questions de Mamoudou Ibra Kane dans le Jury du Dimanche. L’Assemblée nationale a voté la loi sur le retour du poste de Premier ministre au Sénégal. Est-ce qu’il fallait supprimer ce poste ? Souleymane Jules Diop a répondu : « je n’étais pas d’accord pour la suppression du poste de Premier ministre. J’ai vu le travail. Je n’étais pas d’accord ». « Est-ce donc une erreur ? », s’interroge Mamoudou Ibra Kane. « Non ce n’était pas une erreur de le supprimer, c’était lié au contexte de l’époque et le président agit parfois par opportunité politique dans une logique rationnelle. J’ai toujours suggéré que le mandat de l’union est très lourd et j’ai toujours pensé que le Sénégal a besoin d’un Premier ministre », a-t-il rétorqué.

« Macky va parler sur le 3e mandat et ça ne prendra pas du temps »

Sur la question du troisième mandat, Souleymane Jules Diop soutient que la problématique ne lui appartient pas. « Je crois que le président de la République va s’exprimer sur la question et ça ne prendra pas du temps. Il a dit des choses qui sont rassurantes. Il respecte la démocratie, il respecte le pouvoir et il prendra la décision qui sera conforme à la démocratie et à nos valeurs qui sont des valeurs démocratiques », a révélé l’invité du Jury du Dimanche selon qui, le même problème se pose en France. « Vous savez que l’exercice du pouvoir, il faut le réguler, le normer et le limiter. Maintenant, je ne veux pas parler à la place du président de la République », dit-il.

« Je me suis battu pour la libération de Karim Wade »

Par ailleurs, le président de la République, Macky Sall reste ouvert à une amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade même si les choses tardent à se faire. Interrogé sur ce sujet, le diplomate a indiqué : « je suis un défenseur pour l’amnistie. Je l’ai toujours dit. Je me suis battu pour la libération de Karim Wade avec tous les problèmes qu’il y a eu, mais ce sont des problèmes politiques. Mais nous sénégalais, nous sommes une famille et une famille se pardonne. Je suis favorable à l’amnistie ». Cependant, le camp de Karim Wade ne veut pas d’une amnistie, mais d’une révision du procès. Sur ce, Souleymane Jules Diop informe que : « l’amnistie dépend du parlement et la révision dépend du judiciaire. Ce sont deux choses différentes ».

Cheikh Moussa SARR
Abdoulaye SYLLA (photo)

19 décembre 2021


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article