SOUPÇONS DE MALVERSATIONS À LA BAD : TROIS EXPERTS FOUILLENT LA GESTION DE ADÉSINA

news-details
JUSTICE

Trois experts de haut niveau vont passer en revue la gestion de la Banque africaine de développement (Bad) suite aux accusations qui visent le président Akinwumi Adésina.

Après avoir autorisé une revue indépendante du contesté rapport à décharge du comité d’éthique des conseils d’administration concernant les allégations portées par des lanceurs d’alerte contre le président Adésina, le bureau des gouverneurs a retenu Mme Mary Robinson, M. Hassan B. Jallow et M. Leonard F.

McCarthy pour former un panel d’experts indépendants de haut-niveau en vue de mener un audit. Le panel sera présidé par Mme Robinson. Cette dernière est avocate de profession et ancienne Présidente de la République d’Irlande. Elle a aussi été Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme. Outre de nombreuses responsabilités au niveau mondial et national, elle est la présidente des Aînés, groupe des sages engagés en faveur du bien-être dans le monde.

Le juge Hassan B. Jallow, est ancien procureur général et ministre de la justice de la République de la Gambie, et ancien juge à la Cour suprême. En 2003, il a été nommé comme juge à la Cour d’appel du Tribunal spécial pour la Sierra Leone, et par la suite, en tant que procureur auprès du Tribunal pénal international des Nations Unies pour le Rwanda (Tpir). Leonard F. McCarthy est ancien Directeur des poursuites pénales, ancien Directeur du Bureau des infractions économiques et ancien Chef de la Direction des opérations spéciales de l’Afrique du Sud. Il a été ancien Vice-Président pour l’intégrité à la Banque mondiale pendant neuf ans. M. McCarthy est actuellement président de LFMcCarthy Associates, Inc., une société de gestion des risques d’intégrité basée à Washington DC, Etats Unis. Il est attendu que le panel soumette son rapport dans une période de deux à quatre semaines.

Vous pouvez réagir à cet article