SPÉCULATION FONCIÈRE : NGOR VILLAGE DÉVERSE SA COLÈRE SUR LES AUTORITÉS ADMINISTRATIVES

news-details
SOCIETE

Les habitants du village de Ngor ont organisé, ce lundi, une conférence de presse, pour exprimer leur colère concernant la situation du foncier particulièrement au niveau de l’aéroport Léopold Sédar Senghor. Ces derniers constatent, pour le déplorer, les scandales fonciers perpétrés, selon eux, par les services de l’administration. « La population frustrée s’indigne de la poursuite de cette pratique honteuse de partage de ce patrimoine national entre amis et protégés », a déclaré Bamar Samb, porte-parole du jour.

A son avis, ce qui était considéré comme une caractéristique spécifique de l’ancien régime du président Wade et dénoncé par le président Macky Sall alors candidat à la présidentielle de 2012 est devenu plus pressant et même pire. « Le littoral de Dakar, Ouakam Ngor, Yoff, la bande côtière de filaos, rien n’est épargné. Tout est bradé. Le village traditionnel de Ngor, devenu commune en 1996, n’a été ni restructuré ni aménagé alors que les réserves foncières s’épuisent. La conséquence de cette négligence, c’est que le village est devenu un îlot entouré de zones résidentielles. Le constat est que les autochtones ont perdu leur mode de vie traditionnelle », fustige M. Samb. Qui, poursuivant son argumentaire soutient que la population de Ngor réclame une meilleure considération de leur droit en tant que citoyens. C’est-à-dire le droit d’être servi comme tous les sénégalais, le droit à un habitat décent, le droit de jouir de leur patrimoine foncier, spolié et distribué à des spéculateurs, des personnalités et amis. « Nous adressons aux autorités de ce pays notre demande pour l’octroi d’une zone de recasement et d’équipements conséquents afin de satisfaire nos besoins », signale-t-il.

Vous pouvez réagir à cet article