SUPPRESSION POSTE PREMIER MINISTRE : WADE SE PRONONCE

news-details
RÉFORME CONSTITUTIONNELLE

Le Parti démocratique sénégalais se démarque de la vague d’indignation suscitée par le projet de révision constitutionnelle visant la suppression du poste de Premier ministre. Dans un communiqué signé par Oumar Sarr, coordonnateur et secrétaire général national adjoint (SGNA), le PDS, qui affiche son indifférence, considère que « les raisons de rationalisation et d’efficacité évoquées pour justifier cette réforme placent le président de la République au cœur des politiques publiques et engagent sa responsabilité directe et personnelle dans la conduite des affaires de l’Etat. »

Par conséquent, « une réforme de cette nature, volontairement dissimulée pendant la campagne électorale et délibérément détachée du champ du dialogue national tant invoqué par le chef de l’Etat, est sans intérêt pour le PDS. »

Vous pouvez réagir à cet article