SURPRIS EN PLEIN ÉBAT SEXUEL DANS UNE VOITURE, IL AVAIT COCHÉ LA CASE ACTIVITÉ PHYSIQUE

news-details
CONFINEMENT

Si à Marseille, les forces de l’ordre ont entendu toutes sortes d’excuses "bidons" pour rompre le confinement, leurs homologues du Doubs ne sont pas en reste. Ainsi, la semaine passée, les gendarmes ont surpris deux couples en plein rapport intime dans des voitures, rapporte France Bleu.

Jeudi dernier, deux amoureux pris sur le vif ont ainsi présenté des attestations aux gendarmes. Si madame avait coché la case "courses de première nécessité", monsieur, lui, avait choisi "activité physique" comme motif de déplacement. Ils ont chacun écopé de 135 euros d’amende.

Samedi, les gendarmes du Doubs ont eu affaire avec un autre couple surpris dans la même situation et également verbalisé. Cette fois-ci, l’homme a tenu à régler les deux contraventions.

Vous pouvez réagir à cet article