Samba Diao égratigne l’opposition

news-details
Analyse

Le sociologue et politiste, Samba Diao, détecte un « manque de confiance en soi » et une « hésitation » de l’opposition face au pouvoir. C’est l’analyse de l’auteur du livre : « Entre luttes politiques et lutte avec frappe, la démocratie sénégalaise à l’épreuve d’une nouvelle figure de la politique » sur les tirs groupés de l’opposition sur le projet de loi constitutionnelle engagé par le président Macky Sall.

« Quelque part, explique-t-il, joint par iRadio, je crois que l’opposition était par rapport à cette situation-là dans une sorte de dilemme. » Selon lui, « il fallait nécessairement d’une manière ou d’une autre sortir sinon ce serait quelque chose d’incompréhensible » surtout pour « des gens qui se sont opposés et qui continuent de s’opposer au régime. » D’autant plus que le projet de loi s’il est voté va avoir une incidence sur la forme et les fondements de l’Etat du régime politique sénégalais. « On ne peut pas concevoir une opposition qui soit muette par rapport à cette question. Quelque part, c’est une sortie obligée à la limite forcée, qui ne pouvait pas être une réaction du tic au tac dans la mesure de plus en plus l’opposition elle-même a compris qu’elle peine à mobiliser la population. »

Au-delà, Samba Diao relève une « incohérence » surtout de la part d’une opposition, qui rejette les résultats de la présidentielle du 24 février 2019. « Cela me parait non seulement incohérent mais aussi, personnellement, cette sortie me parait tout simplement être un épiphénomène comme cela a été le cas à plusieurs occasions où on attendait de la part de l’opposition une mobilisation suffisamment déterminée et déterminante, qui puisse justement provoquer une réaction de la part de la population. Finalement, on voit dans la plupart des cas que cela a constitué des réactions sporadiques de quelques jours et, puis la presse en parle. Ça devient de l’événementiel et puis tout rentre dans l’ordre. »

Vous pouvez réagir à cet article