Sonko : « Un virage définitif pour mettre le Sénégal sur les rails »

news-details
TEMPS D’ANTENNE

Ousmane Sonko, le candidat de la coalition ’’Sonko président’’ ne cache pas sa joie d’être parmi les cinq (5) candidats retenus par le Conseil constitutionnel pour briguer le suffrage des Sénégalais pour la magistrature suprême. Rendant grâce à Dieu, il renouvelle ses remerciements à l’endroit des Sénégalais d’avoir parrainé sa candidature, dans son temps d’antenne dans le premier journal de la campagne électorale diffusé ce dimanche, 3 février, sur la RTS.

« L’élection présidentielle du 24 février 2019 est un moment fort dans la vie de la Nation », a-t-il rappelé. Un choix qui ne doit pas être fait à la légère, a-t-il insisté, s’adressant aux Sénégalais en langue nationale, wolof. « Le Sénégal a besoin de renouveau », a-t-il indiqué, prônant pour le « rassemblement et l’unité ». D’autant qu’au cours des sept (7) dernières années, a-t-il déploré, « la justice a été instrumentalisée pour des règlements de compte politiques ».

Fort de ce fait, le candidat s’est engagé « à lutter contre la corruption », pour « une meilleure gestion des ressources naturelles », pour « un patriotisme économique » et « le renforcement du secteur privé national ». Pour ce faire, il promet un programme de rupture et de renouveau dénommé ’’Diott na lu gnep bokk gneup diott ci’’. A l’en croire, « il faut un virage définitif pour mettre le Sénégal sur les rails. »

Vous pouvez réagir à cet article