image

TÉMOIGNAGES ÉMOUVANTS DES PROCHES ET VOISINS

image

Ce matin, à Rebeuss, rue Manzin, angle Belfort, des femmes voilées et des personnes âgées rallient en petits groupse la maison familiale de Lamine Diack. Depuis l’annonce de son décès, survenu hier, le domicile de l’ancien patron de l’athlétisme mondial attire du monde. « Lamine était un homme d’une autre dimension. J’ai grandi dans ses bras. Il nous a encadré et soutenu », confie le vieux Mayacine Guèye.

« C’est le Sénégal qui a perdu un fils. Quand on m’a informé de son décès, je me suis empressée de venir aux côtés de la famille. Lamine a servi le Sénégal et le monde entier. La vie est une étape, on ne peut que prier pour lui », témoigne Mère Ramatoulaye, « badienou gox » à Rebeuss.

Camouflée dans un voile rose, Hawa Diack, nièce du défunt, regrette la mort du président Lamine. « Je l’appelais toujours président. C’est quelqu’un qui aimait sa famille. Il a soutenu beaucoup de jeunes dans ce Quartier ».

Hawa est fière de son oncle, qui a laissé ses traces dans le monde sportif et politique. « Lamine était une bibliothèque sportive. Jusqu’à présent, le Sénégal se réfère aux réformes qu’il a mises en place dans le domaine sportif ».

Lamine Diack, est décédé dans la nuit du jeudi, à l’âge de 86 ans, dans son domicile de Mermoz. L’enterrement est prévu ce vendredi à 16 heures au cimetière de Yoff

Fodé Bakary CAMARA
Photos : Pape Doudou DIALLO

3 décembre 2021


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article