TENSION À BANJUL, LA SOCIÉTÉ CIVILE RÉCLAME LE DÉPART DE BARROW

news-details
MANIFESTATIONS EN GAMBIE

Lundi de tous les dangers à Banjul. Le mouvement de la société civile, « Operation 3 years jotna » est dans la rue pour appeler au départ du chef de l’Etat, Adama Barrow.

La tension monte à Banjul, ce lundi matin, 16 décembre. La marche divise la société et suscite une vague de panique générale au sein de la population. Ce matin, nombre de boutiques et magasins restent fermés et les protestants ont commencé à se rassembler.

L’itinéraire de la marche a été modifiée. Elle se tient à la sortie du centre-ville de la capitale gambienne entre deux axes stratégiques.

Conformément à la promesse de campagne du président Barrow de rester trois ans à la tête de l’Etat, cette association milite aujourd’hui pour le respect de la parole du président et de son départ.

Vous pouvez réagir à cet article