TENSION À L’ASSEMBLÉE : ACCROCHAGE ENTRE SONKO ET MODOU MBERY SYLLA

news-details
Réforme du code pénal

La séance plénière devant examiné le projet de loi modifiant le Code pénal s’ouvre sous haute tension. Un peu avant le démarrage de la session, un accrochage a été signé sur le hall de l’hémicycle entre Ousmane Sonko et Modou Mbery Sylla. L’incident avait suscité la curiosité des élus qui sont se précipités tous dehors à savoir ce qui s’est passé.

À leur arrivée, les gendarmes de l’Assemblée nationale étaient parvenus à gérer la situation. Selon le jeune député libéral, Toussaint Manga, c’est Modou Mberi Sylla, membre de la majorité présidentielle, qui a agressé physiquement le leader du parti Pastef, Ousmane Sonko. Ce dernier, à notre arrivée, était bien sous escorte de sa garde rapprochée.

D’ailleurs, c’est cet accrochage qui a ouvert la séance plénière. Le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse a été coupé net avant d’ouvrir les travaux par Toussaint Manga qui voulait que l’incident soit vide avant la poursuite de la séance. "Si des mesures disciplinaires ne seront pas prises contre Modou Mbery Sylla, nous allons régler le compte à Modou Mberi Sylla", a-t-il déclaré.

Mais Moustapha Niasse tout en lui reconnaissant son droit à tenir ses propos lui a fait savoir que la police de l’Assemblée est exclusivement dans ses domaines de compétences. Toutefois, il promet de sévir pour que tels actes ne soient plus répétés au sein du Parlement. Niasse d’inviter ses collègues à savoir davantage la mission qui leur est assignée par le peuple sénégalais. Laquelle ne devrait pas s’exercer dans la violence.

Vous pouvez réagir à cet article