TENSIONS POLITIQUES : ALIOUNE TINE PRÉDIT LE PIRE À L’HORIZON 2024

news-details
Actualités

"Le dialogue politique a échoué". C’est l’avis tranché du président d’Afrikajom center, Alioune Tine. "Avec tout ce que cela a donné, aujourd’hui, cela va nous mener vers des tensions en 2024", prédit le défenseur des droits de l’homme.

Selon lui, pour éviter le pire, "il faut d’une manière ou d’une autre, reprendre là où cela s’est gâté pour produire du consensus pour éviter un 2024 catastrophique." D’ailleurs, souligne l’expert international, dans un entretien accordé au journal Enquête, "il n’est pas trop tard pour bien faire." Mais "cela requiert du côté du pouvoir comme de l’opposition qu’ils se fassent violence. C’est extrêmement important. Nous n’avons pas besoin, par nos attitudes et la politique, d’affaiblir davantage un État qui est aujourd’hui très affecté par la pandémie et Delta. On ne prend pas conscience de son impact. Ce moment doit être un moment de conscience collective et voir comment désamorcer les bombes à retardement de 2024."

Poursuivant, il ajoute que le chef de l’État, Macky Sall, "devraient faire en sorte que Khalifa Sall et Karim Wade reviennent", afin de "contribuer à la consolidation de la paix dans notre pays" car "le Sénégal en a besoin".

Dernièrement, le débat politique est miné par des accusations, par l’opposition, de "manœuvres frauduleuses", en perspective des élections locales de janvier 2022.

Vous pouvez réagir à cet article