TERRORISME : "LES MENACES SONT DEVENUES PLUS DIFFICILES À COMBATTRE"

news-details
MESSAGE À LA NATION

Il n’y aura pas de défilé cette année encore mais le thème de la fête nationale du 61e anniversaire de l’accession du Sénégal à la souveraineté nationale est : « Forces de défense et de sécurité et protection des frontières ». Un thème qui, selon le Chef de l’Etat, rappelle la première tâche régalienne de l’Etat : celle d’assurer la sécurité, la sûreté et la quiétude de tous ceux qui vivent à l’intérieur de ses frontières, nationaux comme étrangers.

« Si les frontières restent toujours pertinentes au sens terrestre, maritime et aérien, les menaces sont constamment changeantes. Elles sont devenues plus diffuses, plus complexes, plus difficiles à prévenir et à combattre », a déclaré le président de la République dans son message adressé à la Nation. « En somme, poursuit-il, c’est le monde qui est devenu plus dangereux face aux périls de toutes sortes : le terrorisme, la cybercriminalité, les crimes transfrontaliers, les défis environnementaux et sanitaires ». Selon le président de la République, « nous devons en permanence ajuster nos outils de veille, de prévention et de prise en charge des menaces ».

Le chef de l’Etat renseigne, par la même occasion, qu’il poursuit la modernisation des moyens des Forces de défense et de sécurité dans toutes leurs composantes. Il en est de même de la réadaptation du dispositif d’implantation des formations, par le déploiement de nouvelles unités terrestres dans le cadre du Tableau des effectifs et de dotations-horizon 2025.

Également, il dit également tenir à l’amélioration constante des conditions de vie et de travail des personnels, parce qu’« une Armée se forge d’abord dans l’épanouissement des hommes et des femmes qui la composent. Enfin, nos Forces de défense et de sécurité continueront de veiller sur nos frontières en restant fidèles à nos traditions de bon voisinage. Pour nous, la frontière est un trait d’union et un espace de convivialité entre les peuples ».

Vous pouvez réagir à cet article