image

TEUSS À L’ASSEMBLÉE NATIONALE

image

Guédiawaye sera l’une des attractions des Législatives du 31 juillet. De Aliou Sall à Malick Gakou en 2017, le duel de cette année mettra aux prises le maire Ahmed Aïdara (Yewwi askan wi) qui a renversé Aliou Sall en janvier dernier à Néné Fatoumata Tall, un proche de l’ex édile (Benno bokk yaakaar).

La mise en garde est à la hauteur du camouflet subi par Benno bokk yaakaar à Guédiawaye. « Gérer une mairie, ce n’est pas faire de la revue de presse », a lancé Racine Talla. Tout le monde a compris : c’est Ahmed Aïdara qui est visé. Ce 23 janvier 2022, le journaliste du groupe D-médias a créé l’une des grosses surprises de ce scrutin en venant à bout de Aliou Sall, qui régnait en maître dans ce département depuis 2014. Ahmed Aïdara a réussi là où Malick Gakou, rival historique de Aliou Sall, a toujours échoué.

Grande gueule assumée, Ahmed Aïdara a su tracer sa voix dans le journalisme à travers la revue de presse. À 44 ans, le fondateur de la télévision en ligne 2 A tv a su forcer le destin pour se donner une part au soleil. Ahmed a longtemps côtoyé les politiques, a commenté leurs actions et s’est résolu finalement à faire partie de leur cercle. Pas toujours avec la reconnaissance de la classe politique. D’ailleurs avant l’élection locale, Aliou Sall semblait le regarder de haut et Ahmed n’a pas manqué de le lui rappeler lors de sa bouillante passation de service en février dernier. « C’est ce petit journaliste, animateur, qui vous a déboulonné. Ayez le courage de sortir par la grande porte ! », a-t-il asséné à son prédécesseur.

Après avoir remporté la Ville de Guédiawaye, même s’il n’a pas la majorité des conseillers dans sa mairie, Ahmed Aïdara repart à la conquête des voix dans ce département créé en 2022. Il pourrait bénéficier de l’apport de Wallu Sénégal qui n’a pas présenté de liste au nom leur alliance. Entre les deux élections, le maire aura passé 10 jours en prison du 17 au 27 juin pour avoir bravé l’interdiction préfectorale en participant à la marche de Yaw.

Ce séjour carcéral n’a pour autant pas entamé le moral de celui qui est passé de Disso Fm à Oxyjeune de Pikine avant d’atterrir à la Radio futurs médias (Rfm). « L’intimidation ne passera pas. Nous sommes déterminés à faire face à ce régime liberticide qui instrumentalise la justice pour briser les opposants, en se servant des Forces de défense et de sécurité dont les méthodes sont dignes de la Gestapo salazariste », a-t-il cogné au lendemain de sa sortie de prison. En tout cas, le premier essai aux élections a été couronné de succès. La deuxième va définitivement le placer dans la cour des grands ou celle de la « haute politique » pour reprendre Me Wade. Après le maire Ahmed Aïdara, on pourrait entendre le député-maire de Guédiawaye.

Babacar Guèye DIOP

13 juillet 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article