THIENABA : LES PREMIERS MOTS DU NOUVEAU KHALIF BAYE SERIGNE ASSANE SECK

news-details
RELIGION

De retour d’un séjour en Belgique, Baye Serigne Assane Seck, nouveau Khalif général de Thiénaba, a rendu un vibrant hommage à son frère et prédécesseur.

"Serigne Abdou Rahim Seck était mon frère, mon marabout et mon père. C’était un homme foncièrement bon et d’une générosité sans borne. Jamais, la cité religieuse de Thiénaba n’a connu un Khalif aussi généreux que (lui). Il redistribuait tout ce qu’on lui donnait à la population. J’ai une fois dit au ministre Augustin Tine et au maire de Thiénaba, Talla Diagne, de vérifier si le Khalif avait de quoi vivre parce qu’il donnait à tour de bras", a-t-il témoigné, soulignant que le défunt Khalif a réussi sa mission.

Baye Serigne Assane Seck, intronisé 9e Khalife, a confié, dans les colonnes du journal Les Echos, qu’en cette période de deuil, sa seule et unique préoccupation est d’organiser les funérailles du défunt, prier pour lui, et assister ses enfants.

D’ailleurs, à l’endroit du fils aîné du défunt, Ibrahima Seck, il a lancé ce message : "je vous demande de soutenir votre talibé, pour que je puisse achever les chantiers initiés par votre défunt père. C’est ma seule ambition. Je veux travailler pour vous."

En réponse, les fils du défunt lui ont tous renouvelé leur allégeance et comptent se plier à ses recommandations comme sous le règne de leur père.

Vous pouvez réagir à cet article