THIÈS : CINQ ÉTUDIANTS INTERPELLÉS PAR LA POLICE

news-details
ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Sale temps dans les universités. Au moment où les enseignants bandent les muscles, les étudiants assiègent le terrain. Des manifestations qui conduisent à l’arrestation de certains de leurs camarades. Après trois étudiants de l’Université Iba Der Thiam de Thiès, vendredi dernier, ce lundi matin, c’était au tour d’un groupe de cinq étudiants thiessois de l’Université de Dakar d’être interpellé.

Ils ont été cueillis par la police, sous les huées des potaches, après qu’ils ont réussi à perturber le système éducatif, délogeant les élèves de plusieurs établissements scolaires, du CEM Mamadou Diaw, ex-Château d’eau, au Lycée Malick SY, en passant par les cours privés Kocc Barma.

"En ce moment même où nous parlons, il y a nos sœurs qui sont en train d’être expulsées de leur appartement situé à Grand-Dakar. L’appartement était pris en charge par la coordination des étudiants Thiessois avec leurs maigres moyens. La Mairie de la ville a donné la moitié de la subvention, nous voulons le restant, pour continuer à gérer l’appartement et les problèmes des étudiants sur le plan social et pédagogique. Tous les étudiants ne peuvent pas être logés au sein du campus", a fulminé le président de la commission sociale de la coordination des étudiants Thiessois, Malick Fall. Dénonçant, dans la même veine, "l’indifférence" des autorités de Thiès, dont les alliés du chef de l’État, Macky Sall.

Vous pouvez réagir à cet article