THIÈS : LE SERMON DE L’IMAM AXÉ SUR LE CORONAVIRUS

news-details
KORITÉ

L’Eid El Fifr dite Korité, marquant la fin du ramadan, est célébré, cette année, dans un contexte bien particulier, celui de la pandémie de la Covid-19, qui fait des ravages dans le monde. A Thiès, le sermon de l’Imam Tafsir Babacar Ndiour de la Mosquée Moussanté, était axé sur le coronavirus, indexant la responsabilité humaine.

« Le monde a déclaré la guerre à la Covid-19 mais sans les armes. Où sont les bombes ? les missiles ? Les kalachnikov, qui sont fabriqués tous les jours ? », a-t-il déclaré. Avant de pointer « l’impuissance de l’homme », arguant que « Dieu a sonné la fin de la récréation avec ce coronavirus ».

« Dieu a parlé, l’homme a refusé. C’est la fin de la récréation », a-t-il, en effet, relevé. Poursuivant, le guide religieux a rappelé que « selon le Prophète Mohamed (PSL), toutes les maladies sont curables mais, aujourd’hui, il y a une hypocrisie dans le monde. Il y a l’artémisia au Madagascar mais l’OMS (Organisation mondiale de la santé) a dit non. »

Dans cet ordre d’idées, il a dénoncé les agissements des « lobby pharmaceutiques ». Selon lui, il est plus que temps que les praticiens modernes de santé collaborent avec les tradipraticiens africains au bénéfice de la médecine.

Au Sénégal, les mesures d’assouplissement prises depuis le 11 mai dernier concernent la réouverture des lieux de culte, à la condition que les gestes barrières, dont la distanciation physique et le port du masque, soient respectées.

Vous pouvez réagir à cet article