THIONE SECK : « J’AI ÉTÉ MARABOUTÉ, ILS ONT BOUSILLÉ LA CARRIÈRE DE WALLY »

news-details
PROCÈS POUR FAUX BILLETS

Le juge Maguette Diop a rejeté les exceptions soulevées par les avocats de Thione Seck. Les débats au fond ont démarré avec l’audition du principal prévenu Thione Seck. À la barre, le chanteur s’est défendu des accusations d’association de malfaiteurs et contrefaçon de billets de banque pour lesquels il est jugé avec son complice Alaje Djite. « Je ne reconnais pas les faits. Ça fait 45 ans que je fais de la musique. À travers ma musique, je délivre des messages. Depuis 45 ans, je signe des contrats. Je ne comprends pas et même dans ma tombe je ne comprendrais pas. Je suis très surpris de ce dont on m’accuse », a déclaré Thione Seck.


« Je prends 14 comprimés par jour »

Il poursuit : « J’ai été bluffé et j’ai remis 85 millions à Johachim Cissé (promoteur gambien). J’ai été marabouté et c’est 7 heures de temps après, que je me suis rendu compte que j’ai remis cet argent à Cissé. Tout cela a bouleversé la carrière de mon fils et ma santé. Je prends 14 comprimés par jour. Ce contrat était pour moi une aubaine. Cissé est venu chez moi pour m’apporter l’avance. Je n’ai pas rangé le sac. Je l’ai laissé dans le salon. Ils m’ont proposé un montant spécial et j’ai signé le contrat devant mes conseillers », soutient Thione. Qui regrette qu’à son âge qu’il ait de tels déboires judiciaires. « Quand ils m’ont pris les 85 millions, j’etais à 24 heures de la signature du contrat avec mes conseillers. J’ai 64 ans et je n’aurais jamais cru que je serai là devant vous pour vous donner des explications. Je respecte les gendarmes mais ils n’ont pas dit la vérité. J’habite à 150 m de la station. Des étrangers viennent me voir tous les jours. Les pandores sont venus avec Djitté, menotté. Ils m’ont dit que je suis soupçonné de détenir des faux billets. Si je savais que ce sac contenait des faux billets, ils ne l’auraient jamais trouvé chez moi. Il y avait des billets de 100 euros et le reste était des (kleenex) mouchoirs. »

Le chanteur de souligner que Djitté a reconnu avoir fabriqué les faux billets mais il a dit qu’il ne savait pas que ça allait atterrir chez Thione Seck. « J’ai connu le sieur Djitté dans le cadre d’une location de voiture. Joachim Cissé m’a dit qu’il est un gambien et il ne peut pas se déplacer avec une forte somme d’argent. Il devait venir pour 5 jours avec l’ambassadeur suédois qui devait parrainer la tournée », se justifie le père de Wally.

Vous pouvez réagir à cet article