TNT : « LE SÉNÉGAL DOIT ACCÉLÉRER LA CADENCE »

news-details
JURY DU DIMANCHE

Le Sénégal a perdu son avance dans le processus de basculement vers la Télévision numérique terrestre (TNT). La révélation est faite par Matar Sylla, invité du Jury du dimanche (JDD), émission de Mamoudou Ibra Kane, sur iRadio et Itv, ce 21 juin.

"Le Sénégal avait pris de l’avance, dit-il. Actuellement, il s’est fait rattraper et dépasser par beaucoup de pays comme le Bénin, le Burkina Faso, des pays qu’on n’attendait pas. Beaucoup de pays en Afrique de l’Est, et en Afrique anglophone. Donc, il faut absolument accélérer la cadence et régler définitivement cette question, et rentrer dans cette ère-là. Au-delà des outils et des aspects infrastructurels et technologiques, aller vers les contenus. La TNT, c’est n’est qu’un vecteur, un véhicule. Le plus important, ce sont les contenus. Que voulons-nous que nos populations consomment ? Comment tirer le plus grand parti pris de ça ? Avec des acteurs, des pièces de théâtres, des preneurs de sons, des machinistes. Parce qu’on réduit toujours la communication aux journalistes. Ça va au-delà de ça, il y a au moins trois cents métiers de l’audiovisuel, entre les scriptes, les maquilleuses, les décorateurs, etc. C’est un boulevard d’opportunités qui s’ouvre aujourd’hui. Qu’est-ce que nous faisons pour le préparer en termes de contenus, de formation. Ce sont des enjeux qui me paraissent essentiels.Il faut absolument couvrir l’ensemble du territoire."

"C’est possible, ce ne sont pas des investissements énormes. Il suffit d’acheter moins de 4X4, et puis on y arrive", indique-t-il, expliquant que les couts se sont "drastiquement" réduits entre l’échéance de 2015 et maintenant.

Vous pouvez réagir à cet article