image

TOPS ET FLOPS DU PREMIER TOUR

image

LES TOPS

Bouna Sarr

La bonne surprise de cette Can ! Avant la compétition, on ne l’attendait pas forcément à ce niveau parce qu’il manque du temps de jeu dans son club, le Bayern Munich. Raison pour laquelle beaucoup craignaient un manque de rythme. Mais, il fait partie des meilleurs joueurs, offensivement avec beaucoup de centres. Tous les matchs qu’il a faits ont été réussis, notamment sur le plan offensif. Cela s’explique par le fait que Bouna Sarr est un milieu offensif de formation qui a été replacé, à Marseille, à droite comme latéral. C’est ainsi qu’il a atterri au Bayern Munich. Depuis le début de la compétition, on peut dire qu’il est le meilleur joueur côté sénégalais.

Seyni Dieng

Il a sauté sur l’occasion, en l’absence d’Édouard Mendy et Alfred Gomis, en raison du Covid-19. Il était le 3e gardien au départ mais, sur le terrain, il s’est comporté en patron. Alors qu’il était le seul choix qui s’imposait pour Aliou Cissé, lors des deux premiers matchs de la CAN , il a assuré par son calme, sa sérénité, son assurance mais également et surtout son jeu au pied. Si on critique souvent Édouard Mendy, c’est par rapport à son jeu au pied. Mais, Seyni Dieng maîtrise cet exercice avec de bonnes passes et de bonnes relances. Il communique beaucoup avec sa défense également. Le plus important, c’est que lors des deux matchs qu’il a joués, il n’a pas encaissé de but. Il a effectué des arrêts décisifs notamment face à la Guinée.

Cheikhou Kouyaté

Cheikhou Kouyaté est un joueur de devoir qui répond toujours présent. Ses prestations au Cameroun ne dérogent pas à la règle.Le milieu défensif des lions a été l’auteur de solides performances. Défensivement, il a été rarement pris à défaut. Seul bémol, son apport offensif inexistant, notamment une qualité de relance qui a toujours été son talon d’Achille. Mais, quand il s”agit de récupérer le ballon, le joueur de Crystal Palace a été précieux. C’est le véritable capitaine sans même le brassard. Sa hargne lui a même valu une suspension en huitièmes de finale, pour cumul de cartons jaunes.

FLOPS

Sadio Mané

Flop non pas parce qu’il a fait de très mauvais matchs mais parce qu’il n’a pas été à la hauteur de sa réputation. Quand on parle du Sénégal, tout le monde pense d’abord à Sadio Mané à cause de son emprise sur le jeu offensif de l’équipe. Mais pour l’instant, à part le penalty marqué contre le Zimbabwé, Sadio Mané ne s’est guère illustré. il a raté des occasions pourtant faciles à concrétiser. Son manque global de rayonnement explique sans doute les difficultés offensives des lions, qui sont très dépendants de leur maître à jouer.

Ibrahima Mbaye

Quand on parle de flop, c’est le joueur qui l’incarne le plus actuellement, en équipe nationale. Avant même la Can, beaucoup s’interrogeaient sur la pertinence de sa convocation. Et pour cause, Mbaye ne joue pas en club et ne figure même plus sur les feuilles de matchs de son équipe, Bologne. Certes, le Sénégal est privé de beaucoup de joueurs à ce poste : Moussa Wagué, Youssouf Sabaly et Lamine Gassama, mais Ibrahima Mbaye ne fait pas l’affaire pour le moment. Lors de cette Can, les deux matchs qu’il a joués se sont soldés par des prestations insuffisantes. Ibrahima Mbaye apparaît limité aussi bien sur le plan offensif que défensif.

Boulaye Dia

L’attaquant de Villarreal n’a pas montré grand chose. Depuis le début de la compétition, il souffre de la comparaison avec Habib Diallo, beaucoup plus remuant. Très peur servi, à sa décharge, Boulaye Dia est passé inaperçu durant le premier tour. Pourtant, avant de venir à la Can, il s’est illustré avec Villarreal, marquant un doublé avant de rallier le Cameroun. Cette confiance retrouvée ne s’est pas matérialisée lors de la Can, et Boulaye Dia pourrait bien perdre sa place de titulaire lors du second tour.

Par Dié BA et Cheikh DIOP
Envoyés spéciaux au Cameroun

22 janvier 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article