"TÔT OU TARD, UNE TROISIÈME DOSE DE VACCIN SERA NÉCESSAIRE", SELON LE PR SEYDI

news-details
Covid-19

Le chef du service des maladies infectieuses et tropicales du Centre Hospitalier Universitaire de Fann de Dakar a évoqué l’éventualité d’une troisième dose de vaccin anti covid-19. Professeur Moussa Seydi indique que "tôt ou tard une 3e dose sera nécessaire". "En principe, dans la mesure où les anticorps anti-covid post vaccinaux diminuent avec le temps, tôt ou tard, une troisième dose sera nécessaire. Mais, il n’y pas suffisamment de recul pour savoir à quel moment cette troisième dose devrait être administrée à la population générale de manière absolue", estime-t-il dans un entretien accordé à l’Observateur. Toutefois, tempère-t-il, "le débat sur la généralisation ne doit pas être à l’ordre du jour, pour l’instant au Sénégal. Je dis bien pour l’instant".

Le chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Fann de Dakar appuie sa thèse par une étude étude selon laquelle il existe "une perte de l’efficacité de 6% environ tous les 4 mois après l’administration de la deuxième dose de vaccin Pfizer comparée à ceux qui ne l’ont pas reçu". Raison pour laquelle, le Pr Seydi préconise pour le Sénégal et les pays africains que "la priorité reste l’augmentation de la couverture vaccinale et non l’administration de la troisième dose".

Vous pouvez réagir à cet article