TOUBA - LES DÉLÉGUÉS DES MARCHÉS RÉCLAMENT DES SANCTIONS CONTRE LES COMMERÇANTS

news-details
CORONAVIRUS

Les délégués des marchés de Touba et de Mbacké sont très remontés contre les commerçants des différentes localités qui bravent les interdictions de circulations. Ils demandent des sanctions sévères contre ces derniers qui, selon eux, propagent le coronavirus.

« Depuis l’apparition de cette maladie, nous ne cessons de sensibiliser les commerçants en leur demandant de rester chez eux. Mais, malheureusement, nous avons constaté que cela n’a pas donné ses fruits car le cas communautaire de Nioro provient de Touba. Nous avons constaté que les commerçants et autres marchands continuent de braver cette interdiction et importent la maladie vers d’autres », a regretté Séni Dieng, un délégué du marché, interrogé par RFM. 

Pour lui, il faut des sanctions sévères contre les récalcitrants. « Il faut des sanctions fortes pour les contraindre à rester chez eux. Également, il faut un renforcement du dispositif sécuritaire sur les routes », ajoute-t-il.

Hier, en faisant le point, le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, indiquait que les commerçants étaient parmi les personnes les plus exposées au Covid 19, en constant que rien que pour le bilan du vendredi, 4 des 5 cas communautaires étaient des commerçants. A ce jour, près d’une vingtaine d’entre eux ont déjà été testés positifs dans les grands centres urbains.

Vous pouvez réagir à cet article