image

« TOUTES LES DENRÉES DE BASE VONT AUGMENTER »

image

Le Sénégal va « forcément encaisser le choc » lié à l’inflation causée par la guerre en Ukraine, entrainant la hausse de toutes les denrées de base, malgré les efforts de l’État. L’alerte est de l’analyste politique et non moins polytechnicien, Abdoul Aziz Gueye, un des invités de Lr du temps, sur iRadio, ce dimanche 13 mars.

Dans son argumentaire, l’ingénieur a relevé « une ironie du sort » parce qu’ « il y a quelques semaines, le président de la République, (Macky Sall), avait tenté d’être interventionniste pour, justement, réduire cette inflation sur les prix (riz, huile et sucre). Malheureusement, il va se faire rattraper par la patrouille. » Pourquoi ? « Parce que ce ne sont pas des interventions mécaniques. C’est tout à son honneur, d’essayer de faire que le panier de la ménagère soit contenu mais, le Sénégal n’a pas cette capacité d’intervention. Il serait utopique de croire qu’il peut le faire sur une durée. »

Pour son vis-à-vis, Dr Serigne Mansour Tall, Enseignant Chercheur à l’Université Amadou Makhtar Mbow de Diamniadio, « ce n’est pas des problèmes de réponses à des chocs. » Mais, « nous devons avoir des politiques pour régler les B-A-BA » visant la souveraineté alimentaire.

Tall de poursuivre : « l’une des rares mesures que j’ai saluées lors des vingt dernières années, c’est le fait d’interdire les importations de la volaille et de dire qu’on va en produire. C’était une mesure courageuse qui a permis d’en produire et de créer une filière. Mais, nous n’avions pas anticipé sur toute la chaine de valeur. On a vu que dès qu’on a augmenté le prix du blé et la nourriture de base de la volaille, on est complètement tombé. C’est inadmissible ».

Die BA
Pape Doudou DIALLO (Photo)

13 mars 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article