TRAÇABILITÉ SUR LES POCHES DE SANG COLLECTÉES : 3,6 MILLIARDS FCFA DANS LA NATURE

news-details
DONS DE SANG

Dans sa livraison de ce jour, le quotidien « L’Obs » est revenu sur les dons de sang portés par le Centre national de transfusion sanguine. D’après le journal, chaque année, une collecte de 100 mille poches est faite. Ce, alors que le Sénégal a un gap de 60 mille dons pour être dans les normes, il doit aussi faire face à un manque de traçabilité sur les poches collectées et traitées.

Une poche de sang, informe le journal, coûte près de 45 mille francs CFA. C’est, étaye-t-on, le prix à payer entre le personnel, le carburant, la collation aux donneurs, les réactifs pour tester le sang, la préparation pour le patient, pour que chaque poche puisse être introduite dans le circuit du bras à bras. Le financement est assuré par l’Etat à hauteur de 40% les partenaires à hauteur de 30% et le reste des 30% provient des activités générées par le Centre de transfusion.

Un modèle de gestion qui, regrette le journal, aussi stable soit-il, pèche dans la traçabilité de 80% des poches de sang. Ce qui se traduit par une perte de la traçabilité d’au moins 3,6 milliards de francs CFA du budget, si on prend en compte le prix de la poche et le nombre de dons de l’année.

Vous pouvez réagir à cet article