TRAFIC DE MIGRANTS : L’UE PERFUSE LE SÉNÉGAL À HAUTEUR DE PLUS DE 5 MILLIARDS

news-details
IMMIGRATION

Le Sénégal peut compter sur l’Union européenne (UE), dans sa croisade contre le trafic de migrants. Ce, avec un financement de 9 millions d’euros soit plus de 5 milliards F CFA. Des fonds alloués dans le cadre d’un programme où l’accent sera mis sur la sécurité, concernant plusieurs ministères.

C’est à ce propos que le ministre de l’Intérieur, et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye, a rencontré, ce mercredi matin, 11 mars, Irène Mingasson, l’Ambassadrice et cheffe de la délégation de la mission de l’UE au Sénégal. Il s’agit de barrer la route aux trafiquants de migrants, nécessitant beaucoup de moyens, et de coordination.

« C’est un programme, qui est important, en terme de financement, indique, en effet, l’ambassadrice. Ce que nous faisons, c’est que nous allons essayer de travailler avec le partenaire sénégalais pour renforcer les capacités des forces de police, de gendarmerie, des armées, les forces de sécurité intérieure, pour lutter contre les trafics. » Ce sera, détaille-t-elle, « de la formation, de l’équipement. Et « dans les 2 cas, ce sera le meilleur de ce que nous pouvons offrir grâce à l’expertise européenne ».

Le premier flic du pays, apprécie le soutien. D’autant plus que, salue-t-il, ce « programme (va) renforcer toute la chaîne aussi bien la police et la gendarmerie nationales, la douane, la CENTIF, la Justice, pour que toute la chaine soit prise en compte dans le cadre du trafic de migrants. On aura d’abord, plus de moyens, on va acquérir plus de connaissances, et nous allons mettre nos différentes forces ensemble pour pouvoir lutter contre ce trafic. »

Cette précision faite, Aly Ngouille Ndiaye soutient que le Sénégal peut se vanter d’avoir déjà enregistré des résultats très probants dans cette lutte. « Depuis longtemps, on a pas vu d’embarcations partir des côtes sénégalaises pour l’Europe. Profitant de la situation sécuritaire, nous avons vu un passage par voie terrestre. Même cela, ces derniers temps, il y a pratiquement une accalmie. Donc, nous continuons », dit-il.

Au-delà de ce partenariat opérationnel conjoint axé sur l’aspect sécuritaire, l’UE compte également appuyer les jeunes pour faire valoir le concept ’’Tekki fi’’ (réussir au Sénégal).

Vous pouvez réagir à cet article