TRANSPLANTATION D’ORGANES : LE CRI DU CŒUR D’UN NÉPHROLOGUE

news-details
SANTE

Tout faire pour que le programme de transplantation démarre au Sénégal. C’est le cri du cœur du Pr Abdou Niang, coordonnateur du nouveau centre de dialyse Saliou Fall, logé derrière l’hôpital Général Idrissa Pouye de Grand-Yoff. D’après les estimations du néphrologue, 750 000 personnes souffrent de maladies rénales chroniques, au Sénégal. "Dans ce nombre, il y a, chaque année, 1 000 à 2 000 qui arrivent au stade terminal. Ces derniers auront besoin de la dialyse", a-t-il alerté.

"En traitement, nous avons des sujets jeunes qui sont dialysés avec une moyenne d’âge de 40 ans", a-t-il, par ailleurs, justifié, dans des propos repris par Le Soleil, tout en rappelant que la mise en place du programme national de transplantation rénale, au Sénégal, remonte à 2007.

Poursuivant, l’enseignant-chercheur à l’UCAD ajoute : "il y a des jalons importants qui ont été posés avec la mise en place du Conseil national de transplantation d’organes. Ce conseil travaille sur la validation des projets afin d’accréditer des hôpitaux."

Selon lui, la greffe rénale et la prise en charge du patient peuvent coûter dix millions F CFA.

Pr Niang s’exprimait, hier, à l’occasion de la réception de 45 générateurs pour la dialyse, par le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr. Les machines, acquises, à hauteur d’un milliard F CFA, sont destinées au nouveau centre qui va démarrer ses activités en fin d’année, a expliqué la tutelle.

Profitant de l’occasion, le ministre a annoncé que le chef de l’État, Macky Sall, est train de préparer un conseil présidentiel sur la transplantation. Des questions liées à la maladie rénale jusqu’à la transplantation, a-t-il précisé. D’ailleurs, des instructions ont été données à son département afin de préparer un dossier sur le sujet.

La loi n°2015-22 du 8 décembre 2015 relative au don, au prélèvement et à la transplantation d’organes et aux greffes des tissus humains a été adoptée au Sénégal, afin de répondre aux besoins.

Vous pouvez réagir à cet article