TRANSPORTS EN COMMUN : UNE BATTERIE DE MESURES ANNONCÉE PAR OUMAR YOUM

news-details
MESURE D’URGENCE CONTRE LE COVID-19

Situation exceptionnelle, dispositif exceptionnel. En cette période où le Coronavirus fait des ravages, toutes habitudes ou comportements qui peuvent compromettre la santé de l’être humain sont en train d’être éradiqués pour éviter la transmission de la Covid 19. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye et celui des Transports terrestres Oumar Youm ont organisé, conjointement, une conférence de presse spéciale, sans la présence des journalistes. Les questions ont été envoyées à l’avance par mail. Lors de cette conférence de presse, le ministre des Transports, Oumar Youm a annoncé une série de mesures aptes à contribuer efficacement à la lutte contre la propagation de la Covid-19 dans le secteur des transports publics. Ces mesures, indique-t-il, vont être renforcées pour préserver la santé des chauffeurs et conducteurs du personnel des transports publics et des usagers.

LE NOMBRE DE PASSAGERS DANS LES VÉHICULES RÉDUIT

Pour le transport des voyageurs, le ministre informe que l’embarquement des passagers dans les bus, mini-bus et autocars effectuant un transport public ou privé se fera dans le respect des places assises qui seront distribuées. Ce, pour tenir compte des distances d’au moins un mètre qu’il faut respecter. Ainsi, annonce le ministre, le nombre de passagers à bord de ces catégories de véhicules à usage public ou privé sera réduit de moitié. « Tous les passagers d’un véhicule de transport seront munis d’équipements appropriés de protection (gants, masques, produits hydroalcooliques, mouchoirs jetables).

« Les passagers ainsi que le conducteur doivent systématiquement porter des masques et des gants durant tout le trajet. Les gares routières interurbaines en conséquence de la mesure prise d’interdiction du transport interurbain seront fermées. Toute fréquentation de ces gares routières non directement liée aux activités de transport sera interdite », a déclaré le ministre Oumar Youm.

En outre, le ministre renseigne que le nombre de passagers à bord des taxis urbains et véhicules particuliers est limité à 3 places au lieu de 5 comme habituellement sur la carte grise. « Les trois places comprennent la place du conducteur », précise le ministre qui ajoute, dans le même sillage, que le nombre de passagers des véhicules deux roues est limité à une place. En ce qui concerne le transport de marchandises, il est retenu, d’après le ministre, que ce transport, utile à la vie économique, se poursuivra avec des mesures relatives à la limitation du nombre de passagers. Lesquels devront être équipés de masques et de gants durant tout le trajet.

INTERDICTION DE LA HAUSSE DU PRIX DU TRANSPORT

Toutefois, le ministre prévient les transporteurs qui profiteront de la situation pour augmenter le prix du transport. A l’en croire, toute hausse du prix du transport est interdite. « En aucun cas, les mesures restrictives sur l’offre de transport ne doivent conduire à une augmentation des tarifs », souligne-t-il. Mieux, il a fait savoir qu’il a mis en place un comité de veille et de suivi des impacts du coronavirus dans le secteur des transports terrestres. Ce comité, composé de différents acteurs, est chargé d’évaluer les impacts économiques qu’entraineront la mise en œuvre de ces mesures et d’apporter des actions de mitigations en relation avec les ministres des finances et de l’Economie. Il a invité les forces de sécurité et les autorités judiciaires à faire respecter les dispositions de l’article 35 de la loi 2003 portant organisation des transports terrestres qui interdit l’exercice illégale de transport.

Vous pouvez réagir à cet article