TROIS JEUNES JUGÉS POUR PROSTITUTION MASCULINE

news-details
TRIBUNAL DE DAKAR

Trois jeunes (deux étudiants et un informaticien) ont été attraits, ce lundi, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour prostitution masculine. Ces derniers monnayaient leurs services entre 15 mille et 20 mille francs CFA. Baba. S, Aliou Badara D et Cheikhou C. sont poursuivis pour défaut de carnet sanitaire, diffusion d’images obscènes contraires aux bonnes mœurs.
En effet, ces derniers avaient posté, sur un site à caractère pornographique, leurs numéros de téléphone accompagnés de messages obscènes.

Les nombres pléthoriques de publications postées sur ledit site de rencontre par les hommes a, ainsi, attiré l’attention des policiers. Lesquels ont décidé de poser un traquenard aux prévenus. Une policière, se faisant passer pour une cliente intéressée par l’offre des trois prévenus, les a contactés un en un. Pour les appâter, elle leur expliquait qu’elle avait vu leur annonce et qu’elle voulait les rencontrer dans un hôtel de la place à des heures différentes. Ils se présentent tous les trois au rendez-vous et ont été arrêtés a à la minute d’après.

Devant le prétoire, Baba S. et Cheikhou C. ont reconnu les faits. Tout le contraire de Aliou Badara D. Baba S. a soutenu avoir fait l’annonce sur le site pour régler quelques problèmes financiers. Là où Cheikh C dit avoir posté son message pour satisfaire sa curiosité. A l’en croire, il avait entendu qu’on emprisonnait des gens qui postaient des messages sur ce site et, il voulait essayer pour voir s’il serait inquiété. « Votre curiosité doit se situer ailleurs que sur des problèmes de sexe avec des personnes inconnues. Ce que vous faites est une honte », lui a signifié le maitre des poursuites qui, dans son réquisitoire, a rappelé que la prostitution n’est pas interdite au Sénégal. Mais, elle est encadrée pour faire de sorte que la société ne pâtisse pas de cette activité qu’il considère pernicieuse.

Le parquet a requis 1 mois avec sursis contre les deux prévenus qui ont reconnu les faits et 1 mois ferme contre Aliou. Badara D qui, selon lui « est de mauvaise foi ». L’affaire est mise en délibéré.

Vous pouvez réagir à cet article