image

TROIS SAGES-FEMMES CONDAMNÉES, LES AUTRES RELAXÉES

image

Le procès des six sages-femmes poursuivies pour « non-assistance à personne en danger » après la mort en couches à l’hôpital régional d’une jeune femme d’une trentaine d’années : Astou Sokhna, enceinte de neuf mois, décédée dans le service de maternité début avril avec son bébé, après de longues heures de souffrance a rendu son verdict. Le tribunal a déclaré coupable les trois Sage-femmes de l’équipe du soir à savoir Ndèye Khady Lo, Penda Diack et Ndeye Faly avant de les condamner à six mois avec sursis. Quant aux autres, elles ont été relaxées purement et simplement.

Pour rappel, le procureur avait requis une peine d’un an dont un mois ferme contre les quatre blouses roses à savoir, Amy Séne, Penda Diack, Ndèye Khady Lo et Ndèye Faly Guèye et la relaxe pour les deux autres.

Selon le maitre des poursuite, les sages-femmes Amy Séne, Penda Diack, Ndèye Khady Lo et Ndèye Faly Guèye doivent être déclarées coupables du délit de non-assistance à personne en danger et condamnées à une peine d’un an, dont un mois ferme.
Quant à Ngoné Ndiaye et Ndèye Fatou Seck, actuellement en liberté provisoire, le représentant du ministère public estime qu’elles doivent être relaxées purement et simplement.

Cheikh Moussa SARR

11 mai 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article