image

TROIS SÉNÉGALAIS HONORÉS À TITRE POSTHUME

image

La Journée internationale des Casques bleus, établie par l’Assemblée générale en 2002 pour rendre hommage à tous les hommes et femmes servant dans les opérations de maintien de la paix de l’ONU et pour honorer la mémoire de ceux qui ont donné leur vie pour la cause de la paix, sera observée demain jeudi 25 mai 2023, au siège de l’Organisation, à New York.

Cette année marque le 75e anniversaire du maintien de la paix des Nations Unies, précise le communiqué. Lequel rappelle qu’en 1948, la première opération de maintien de la paix de l’Onu, a été déployée au Moyen-Orient pour superviser la mise en œuvre des accords d’armistice israélo-arabes, sous le nom d’Organisation des Nations Unies chargée de la surveillance de la trêve au Moyen-Orient (Onust).

Le document souligne que depuis, plus de deux millions d’hommes et de femmes provenant de 125 pays ont servi dans 71 missions de maintien de la paix à travers le monde. Actuellement, près de 87 000 hommes et femmes sont présents dans 12 zones de conflits en Afrique, en Asie, en Europe et au Moyen-Orient.

Parmi ses pays, le Sénégal est le 4e contributeur de troupes et de personnel de police aux opérations de maintien de la paix de l’Onu. Plus de 2 400 soldats et policiers sénégalais sont actuellement déployés dans les missions de l’ONU en Abyei, en République centrafricaine, en République démocratique du Congo, au Mali et au Soudan du Sud.

Lors des célébrations au siège de l’organisation, le Secrétaire général de l’Onu, António Guterres, déposera une gerbe de fleurs en l’honneur des plus de 4 200 Casques bleus ayant perdu la vie depuis 1948. Il présidera également une cérémonie dans la salle de l’Assemblée générale pour la remise de la Médaille Dag Hammarskjöld décernée à titre posthume aux 103 militaires, policiers et personnels civils tombés en servant sous le drapeau de l’Onu.

Un policier, un militaire et un civil sénégalais figurent parmi les casques bleus qui seront distingués. Il s’agit de l’agent de police Kalilou Kouma qui servait dans la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca) ; du soldat de première Classe Sadio Kandji et Samba Tall qui travaillaient au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma).

António Guterres remettra, par ailleurs, le prix 2022 du « Militaire de l’année pour la défense de l’égalité des genres » à la Capitaine Cecilia Erzuah, une officière des forces armées du Ghana qui a servi au sein des Forces de sécurité intérimaire de l’ONU pour Abyei.
Ce prix, créé en 2016, reconnaît le dévouement et les efforts d’un casque bleu dans la promotion des principes de la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies 1325 sur les femmes, la paix et la sécurité.

« Les casques bleus de l’Onu sont le cœur battant de notre engagement en faveur d’un monde plus pacifique. Depuis 75 ans, ils soutiennent des personnes et des communautés affectées par des conflits et des bouleversements de par le monde. Aujourd’hui, à l’occasion de la Journée internationale des Casques bleus, nous rendons hommage à leurs contributions extraordinaires à la paix et à la sécurité internationales”, a salué le Secrétaire général de l’Onu.

Dié BA

24 mai 2023


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article