Thione Seck et Alaye Djité fixés le 23 mai prochain

news-details
PROCÈS DE FAUX BILLETS

Le chanteur Thione Seck et son co-prévenu Alaye Djité seront fixés sur leur sort le 23 mai prochain, date fixée pour le délibéré de cette affaire. Auparavant, les avocats de la défense ont pris la parole pour démonter le réquisitoire du parquet qui a requis 2 ans dont 8 mois ferme contre Thione Seck et 5 ans de prison ferme contre son co-prévenu Alaye Djité.

Les avocats ont plaidé la relaxe pure et simple des deux prévenus d’autant que les faits pour lesquels ils sont attraits à la barre ne sont pas constants. Pour les avocats d’Alaye Djité, les billets retrouvés sur ce dernier ne peuvent tromper personne. Selon Me Ibrahima Mbengue, les délits reprochés à son client Alaye Djité ne sont basés sur aucun élément objectif. « Il faut faire la part des choses entre faux billet et un billet faux. Les billets trouvaient par devers Alaye Djité devaient être utilisés pour un tournage de film. Ces billets n’étaient pas destinés à circuler ou à escroquer qui que ce soit. Dans ce dossier, la montagne va accoucher d’une souris parce qu’il n’y a pas eu de contrefaçon », a soutenu Me Ibrahima Mbengue qui plaide la relaxe pure et simple de son client.

Assurant la défense du chanteur Thione, Me Alioune Badara Fall considère que ce dossier « est une cabale montée contre Thione Seck pour ternir son image et freiner sa carrière musicale ». Mais, à son avis, l’ouverture des scellés à la barre ont montré que ce sont des feuilles de mouchoirs vert qui ont été trouvées chez le chanteur au moment de son arrestation.

42 feuilles de mouchoirs

Pour sa part, Me Bamba Cissé est revenu sur le parcours musical du leader du « Raam Daan ». Car, dit-il, pour juger quelqu’un il faut le connaitre. Il a également salué le fait que les scellés aient été ouverts. Et dit-il : « L’accusation est tombée à l’ouverture des scellés. On parlait de 42 millions FCFA alors que ce sont 42 feuilles de mouchoirs qui étaient dans le sac. La vérité a éclaté devant l’opinion nationale. Cet homme est très digne », a déclaré Me Bamba Cissé. A l’en croire, Thione Seck avait saisi le parquet d’une plainte contre Joachim Cissé mais dénonce-t-il : « le parquet n’a pas instruit cette plainte qu’il a reçue. Ce n’est pas sérieux dans un Etat de droit ». Me Cissé a demandé également la restitution des 27 millions de francs CFA qui ont été saisis chez lui. « Il a été humilié mais vous pouvez lui permettre de redorer son blason parce qu’il a beaucoup fait pour son pays à travers son art », a plaidé Me Bamba Cissé.

Les gendarmes ont raquetté Thione

Abondant dans le même sens, Me Ousmane Sèye clame haut et fort qu’on a bafoué l’honneur et la dignité du chanteur. « Thione Seck n’est pas un délinquant. C’est un homme propre », insiste Me Sèye qui laisse entendre que son client a été victime d’un complot. A son avis, tout a été orchestré pour jeter dans la boue le chanteur et compromettre la carrière de son fils Wally Seck. Pour Me Sèye, l’accusation ne porte sur aucun élément objectif. « Il n’y a aucun élément matériel sur lequel on peut se fonder pour asseoir la culpabilité des prévenus. Les scellés que vous avez ne sont pas des faux billets, ce sont des mouchoirs », a déclaré Me Sèye. Qui a contesté la constitution de partie civile de la Banque centrale qu’il considère comme un cheveu dans la soupe dans cette affaire.

Ainsi, il a demandé que la constitution de ladite banque soit rejetée mais également que son client soit renvoyé des fins de la poursuite sans peine ni dépens. Car, il est innocent : « C’est lui la victime. Tout a été manigancé pour escroquer Thione Seck. On l’a piégé. On lui a donné un sac qui contenait des papiers pour lui soutirer 85 millions de francs CFA. On demande aussi les 34 millions saisis par les gendarmes chez lui. C’est de la raquette que les gendarmes ont fait. C’est du vol à la limite », dénonce Me Sèye.
Il faut préciser que Thione Seck a pleuré durant toute la plaidoirie de ses avocats.

Vous pouvez réagir à cet article