Trump dénonce "l’horrible massacre", Obama solidaire de la communauté musulmane

news-details
NOUVELLE-ZÉLANDE

Le président américain Donald Trump a condamné ce vendredi "l’horrible massacre dans des mosquées" en Nouvelle-Zélande, dénonçant la mort "insensée" de 49 "innocents" après les attaques terroristes contre deux mosquées à Christchurch.

"Mes plus sincères condoléances et mes meilleures pensées vont au peuple de Nouvelle-Zélande après l’horrible massacre dans des mosquées. 49 personnes sont mortes de manière si insensée, avec tant d’autres gravement blessées", a-t-il écrit sur Twitter. "Les Etats-Unis sont aux côtés de la Nouvelle-Zélande".

La Maison Blanche, par la voix de sa porte-parole Sarah Sanders, a également "fermement condamné" un "acte de haine brutal", et assuré de sa "solidarité avec le peuple de Nouvelle-Zélande et son gouvernement", dans un communiqué.

"Nous envoyons nos condoléances et nos prières aux familles en deuil de ceux qui ont péri dans ces horribles attaques contre des mosquées", a de son côté écrit le vice-président américain Mike Pence.

"Personne ne devrait avoir à craindre une telle violence dans son lieu de culte", a dénoncé le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo, en présentant ses condoléances aux familles des victimes.

L’ancien président Barack Obama a lui aussi exprimé son émotion : "Michelle et moi envoyons nos condoléances au peuple de Nouvelle-Zélande. Nous sommes à vos côtés et aux côtés de la communauté musulmane. Chacun d’entre nous doit lutter contre la haine sous toutes ses formes."

Vous pouvez réagir à cet article