UGB : LES ÉTUDIANTS EN COLÈRE APRÈS LA DÉCOUVERTE DE DÉBRIS DE LAME DANS LEURS PAINS

news-details
SAINT-LOUIS

Des débris de lame dans du pain servi au campus. La découverte, faite par un étudiant du nom de Moustapha Diop, a déclenché un mouvement d’humeur de 96 heures de ’’journées sans ticket’’ à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (UGB). Bara Kane, le porte-parole de la Coordination des étudiants de Saint-Louis, explique : « Hier, vers les coups de 21 heures, un étudiant du nom de Moustapha Diop, s’est rendu au niveau du restaurant n°2 pour le dîner. A notre grande surprise, en mâchant le pain, il est tombé sur des corps étrangers. Après vérification, il s’est rendu compte que c’était des morceaux de lame. On ne sait pas s’il a eu à en avaler ou pas. On a des photos et des vidéos qui circulent. »

L’étudiant en question est à l’hôpital régional de Saint-Louis pour faire des analyses, renseigne le porte-parole. Qui avertit : « Au niveau de ce restaurant, je tiens à le rappeler, il y a de cela deux (2) ans, il y a eu une intoxication généralisée. L’hygiène est déplorable au niveau de ce restaurant-là. » Très remontés, les étudiants de Sanar exigent « plus d’hygiène » dans ledit restaurant.

Ainsi, Bara Kane se veut clair : « En tant que structure, on ne peut pas accepter de telles situations. Ce matin, vendredi, 14 juin, nous nous sommes réunis pour prévenir et décréter un mot d’ordre de 96 heures pour rappeler à l’ordre les gérants du restaurant pour plus de rigueur dans leurs prestations. »

Vous pouvez réagir à cet article