image

UN AN ET HUIT MOIS DE PRISON AVEC SURSIS REQUIS

image

Le parquet suisse a requis une peine d’un an et huit mois d’emprisonnement, assortie d’un sursis avec mise à l’épreuve de deux ans, à l’encontre de Michel Platini et Sepp Batter, ce mercredi matin, dans l’affaire du paiement supposé déloyal de deux millions de francs suisses (1,8 M€, début 2011), qui a précipité la chute des deux ex-dirigeants du football international.

Notamment accusés d’ « escroquerie » par le parquet fédéral, ils encourent théoriquement une peine d’emprisonnement de « cinq ans au plus ». « Blatter et Platini ont agi par un mobile purement égoïste et pécuniaire », a expliqué le procureur Thomas Hildbrand dans les motivations de ses réquisitions, devant les trois juges de la cour des affaires pénales du Tribunal pénal fédéral (TPF) de Bellinzone.

Michel Platini, dispensé d’assister aux débats lors de la deuxième semaine de ce procès, était absent de la salle d’audience, au contraire de Sepp Blatter. Dans un communiqué, il a toutefois réagi en dénonçant un réquisitoire « dénué de tout fondement » et ajoutant que « cette procédure pénale n’avait aucune raison d’être ». Michel Platini demande par ailleurs à ses avocats de plaider son acquittement auprès du tribunal. Le procès doit se terminer le 22 juin. Le jugement est attendu le 8 juillet.

16 juin 2022

------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article