image

UN AVION DE AIR SÉNÉGAL HEURTE UN CAMION LORS DU REPOUSSAGE, LES PASSAGERS DANS LA GALÈRE

image

L’Airbus A310 immatriculé 6VAMB de la compagnie Air Sénégal effectuant la liaison Dakar-Barcelone-Dakar a heurté un camion au moment du repoussage. L’incident s’est produit, hier mardi 30 août, sur le tarmac de l’aéroport de Barcelone. L’aile gauche de l’aéronef a été touchée. Les passagers sont sortis indemnes mais ils étaient obligés de quitter l’avion en attendant que la compagnie trouve une nouvelle solution. Cependant, certains d’entre eux sont dans la galère. Parce qu’ils ont été sortis de l’hôtel où ils logeaient et, à les en croire, la compagnie ne leur a fourni aucune information.

« On était à l’hôtel de l’aéroport de Barcelone depuis midi. On a été sorti et depuis on n’arrive pas à manger ni à avoir accès aux chambres. Quand on a appelé la compagnie, ils nous ont dit qu’ils vont remonter l’information auprès des responsables. Depuis lors, nous attendons leur retour mais en vain. Il faut dire que certains ont pu embarquer à 8 heures et les autres sont toujours là en train de galérer », a dit un des leurs. De son côté, Mamadou Barry, passager a confirmé les propos de son prédécesseur. « On n’a plus accès à l’hôtel. On ne mange pas alors qu’il y’a des femmes et des bébés parmi nous. On est fatigué et on veut vraiment une solution le plus rapidement possible », a-t-il dit.

Pour sa part, Lamarana, ressortissant Guinéen a donné également sa version des faits. « On est arrivé ici à Barcelone et notre avion a fait un dégât. On a été transféré dans un hôtel. Entre-temps, les billets ont été modifiés. On avait plus un vol direct mais c’était plutôt Barcelone-Paris-Dakar. On n’était pas informé de cette modification. La compagnie refuse de nous loger et ce sont des choses qui ternissent l’image de Air Sénégal », se désole-t-il. Un guide religieux qui était à bord de ce vol s’est également confié à Emedia. « J’avais acheté un billet aller-retour. J’ai un passeport diplomatique et cela n’a servi à absolument rien. On nous a sorti de l’hôtel et depuis on n’a pas d’interlocuteur. On galère ici et ce n’est pas bien », dit-il. Toutefois, notre source révèle que la compagnie est en train de prendre toutes les dispositions nécessaires afin que tous les passagers puissent voyager correctement.

Cheikh Moussa SARR

31 août 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article