image

UN BEAU CHAMPION

image

Bravo aux Lions qui vont occuper désormais une place centrale dans le Panthéon du football sénégalais avec cette première victoire en Coupe d’Afrique des nations. Le Sénégal est le quinzième pays africain à décrocher le titre continental après seize participations. Enfin ! Les émotions, les larmes et les effusions de joie ont été la chose la mieux partagée parmi les Sénégalais présents hier soir, au stade Olembé. Le monde du football sénégalais et les Sénégalais ont longtemps caressé le rêve de voir l’équipe nationale gagner le trophée de la Can depuis sa première participation en 1965. Le rêve s’est réalisé, dimanche 6 février 2022 au Cameroun, pays de football qui a tant de fois barré la route à notre pays lors des Can de 1992 à Dakar, de 2002 à Bamako et de 2017 à Franceville.

Le coach Aliou Cissé et son groupe réussissent une première. Les différentes générations qui ont constitué les nombreuses sélections nationales depuis six décennies avaient essayé. Sans succès. La victoire des lions fut longue à se dessiner malgré toute la détermination des nôtres. Le match aurait pu vite tourner en faveur de l’équipe d’Aliou Cissé si Sadio Mané avait transformé ce pénalty précoce. Et si les centres du virevoltant Ismaila Sarr avaient connu un meilleur sort. Après les prolongations, place aux tirs au but, un exercice dans lequel le Sénégal a rarement connu de la réussite. Mais la chance était cette fois du côté sénégalais. Les Égyptiens, maîtres de la spécialité dans laquelle, ils n’ont pas failli depuis 1984, échouaient et Salah n’en croyait pas ses yeux, il n’eut même pas l’occasion d’exécuter son tir.

Le Sénégal est un beau champion et le trophée africain, une juste récompense du talent et de la maturité de ce groupe qui a savamment su tisser sa toile.
Les débuts ont été difficiles voire laborieux lors des matches de groupe à Bafoussam. Il fallait être très optimiste pour deviner cette issue heureuse. Mais le coach Cissé a eu l’excuse de ne pas disposer lors de certains matches, de quelques-uns de ses cadres atteints de Covid. Et il a trouvé les moyens de bien tenir le gouvernail en pleine bourrasque contre le Zimbabwe, la Guinée et le Malawi. Puis, progressivement l’équipe s’est améliorée et a profité d’un tableau dégagé et l’espoir est revenu. La foi et l’esprit de combat ont fait le reste car ce groupe a une réelle valeur sportive. Avec cette équipe, le football sénégalais monte très haut dans la hiérarchie continentale. Elle a un rang à tenir. Dans quelques semaines déjà, elle retrouvera l’Egypte dans un autre combat majeur : la qualification pour la prochaine Coupe du monde. Si elle peut offrir au Sénégal, une troisième qualification, elle aura droit à une statue !

Combien de fois n’avons-nous pas entendu, des aînés, militants et « actionnaires » de notre football du fait de leur forte implication, souhaiter de leur vivant, voir le Sénégal décrocher le trophée de la Can. Le rêve vient d’être réalisé par cette vaillante équipe. Merci.

Mamadou KOUMÉ

8 février 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article