image

UN BRIN D’ESPOIR POUR SAUVER L’ANNEE SCOLAIRE

image

Le gouvernement et les syndicats d’enseignants, notamment ceux du G7, vont se retrouver aujourd’hui. L’espoir d’une issue heureuse se profile.

C’est une réunion, une troisième, très attendue par les acteurs du système éducatif qui espèrent un dénouement heureux de la crise que traverse l’école publique. Ce samedi, les deux parties vont encore vont se revoir pour arrondir les angles. Il faut dire que les enseignants sont déterminés à en découdre avec l’Etat pour la matérialisation des accords signés en 2014 et des engagements consignés dans le procès-verbal de 2018.

Du côté du gouvernement, une amélioration du régime indemnitaire avait été proposée samedi dernier à l’issue d’une rencontre commanditée par le chef de l’Etat. Un impact budgétaire de 69 milliards à travers 7 mesures était proposé aux enseignants. Il s’agissait de l’augmentation de l’indemnité d’enseignement à 60% de la solde indiciaire, du relèvement de 100% de l’indemnité de recherche documentaire et de surcharge horaire, de l’augmentation de l’indemnité de contrôle et d’encadrement de 100% de l’augmentation de 5% du point d’indice, de l’institution d’une indemnité d’administration scolaire et de la défiscalisation de l’indemnité de logement.

Des propositions qui n’ont pas connu de succès puisque les enseignants les ont rejetées et, par conséquent, ont continué la grève. Pour preuve, le 9e plan d’action avait été déclenché, marqué par des séries de grèves, débrayages et une marche à Ziguinchor, interdite. En effet, les syndicats avaient exprimé le souhait que l’indemnité d’enseignement soit portée à 80% du salaire indiciaire, soit une augmentation de 30%, l’indemnité de logement défiscalisée, entre autres.

Reste à savoir si le gouvernement pourra accepter ces conditions afin que les élèves reprennent les enseignements, cela après deux mois d’arrêt des cours. Les parents pour leur part ont manifesté samedi dernier et la société civile espère une issue heureuse pour sauver l’année solaire qui a connu beaucoup de perturbations.

Suzanne SY

19 février 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article