UN CAMION D’ENGRAIS FRELATÉ À DESTINATION DU SÉNÉGAL INTERCEPTÉ

news-details
GAMBIE

Des responsables du ministère gambien de l’Agriculture ont intercepté cette semaine un camion chargé d’engrais frelaté à destination du Sénégal. L’engrais en question était stocké dans un entrepôt du ministère de l’Agriculture. Des prélèvements avaient été effectués et envoyés dans un laboratoire à Dakar.

Ce stock d’engrais en question fait l’objet d’enquête depuis 2018 pour connaitre les dessous du contrat passé entre un homme d’affaires gambien et le département de l’Agriculture. À noter que ce scandale avait été à l’origine du limogeage de l’ancien ministère gambien de l’Agriculture, Ousmane Jallow dit OJ.

C’est un scandale d’engrais frelaté qui refait surface en Gambie, un an après la découverte de cette affaire par un groupe de journalistes. A l’époque, il a été découvert que le gouvernement avait acheté à un moindre coût de l’engrais frelaté pour en distribuer aux paysans. L’affaire avait suscité une levée de boucliers en Gambie. Quelques semaines après, le ministre de l’Agriculture à l’époque Ousmane Jallow, dit O.J ; avait été remercié. Une enquête a été ouverte. Mais, un an après, celle-ci piétine. Cette interception de l’engrais à destination du Sénégal illustre l’incurie sur l’affaire. Le département de l’Agriculture nie toute entrave à la justice, mais insuffisant pour convaincre l’opinion. Plusieurs responsables du ministère ont été inculpés pour négligence et complot en vue de commettre un délit. Mais, ils bénéficient toujours d’une liberté provisoire. Sollicité, le ministère de la Justice n’a pas souhaité s’exprimer sur l’enquête.

Peu après la révélation du scandale, le ministère de tutelle avait recommandé à l’homme d’affaires par qui tout est arrivé de se débarrasser du stock contre l’avis de l’Agence nationale de l’environnement qui avait demandé de faire un test dans un laboratoire à Dakar pour déterminer le mode d’élimination. Sur les réseaux sociaux, les Gambiens s’interrogent : Comment peut-on stocke de l’engrais périmé plus d’un an dans un entrepôt ? Pourquoi l’enquête piétine ?

Déjà l’année dernière, des informations faisaient état de commercialisation de ce même engrais dans certaines localités au Sénégal comme à Touba.

Vous pouvez réagir à cet article