UN ENSEIGNANT TESTÉ POSITIF À KAFFRINE, DES PRÉLÈVEMENTS EFFECTUÉS SUR LE CORPS D’UN AUTRE

news-details
CAS SCOLAIRES DE COVID-19

Prévue le 2 juin, la reprise des enseignants apprentissages concernant les élèves en classe d’examen (CM2, 3e et Terminale) a été reportée à une date ultérieure après la détection d’une dizaine de cas de coronavirus chez des enseignants. C’était les premiers des cas scolaires prédits par emedia.sn suite aux images hallucinantes observées à Liberté 5 lors du démarrage du convoyage des enseignants vers leur lieu d’affectation respectif.

La preuve : le cas de coronavirus recensé ce mercredi, 3 juin, à Kaffrine (centre), plus précisément à Sobel Diam-Diam, dans le département de Birkelane, concerne un enseignant. Ce dernier, âgé de 35 ans, a été testé positif hier mardi.

’’Il s’agit d’un enseignant âgé de 35 ans, qui a été testé positif mardi. C’est un cas contact (...). Il est arrivé à Birkelane à bord d’un bus de la société Dakar Dem Dikk’’, a expliqué le médecin-chef de la région de Kaffrine, Moustapha Diop, en marge d’une réunion du Comité régional de gestion des épidémies (CRGE), à APS. Qui renseigne que l’état de santé du patient est stable. Et il bénéficie d’une prise en charge extrahospitalière, conformément aux directives du ministère de la Santé. Mais le Comité régional de gestion des épidémies est à pied d’œuvre pour identifier les personnes avec lesquelles le patient a eu des contacts depuis son arrivée à Birkelane.

Ce, au moment où des prélèvements ont été effectués sur un enseignant, âgé de 43 ans, décédé dans la nuit de mardi à mercredi à son arrivée au centre de santé de Foundiougne, a appris la même source. Ses prélèvements ont été envoyés au laboratoire mobile de l’Institut Pasteur de Dakar déployé à Touba. Les investigations pour identifier son itinéraire sont en cours par le médecin-chef de district de Foundiougne et son équipe.

La victime serait originaire de la commune de Diouroup, située dans le département de Fatick.

Vous pouvez réagir à cet article