« UN INVESTISSEMENT DE PLUS DE 150 MILLIONS POUR FAIRE FACE À LA DEMANDE EN OXYGÈNE »

news-details
3e VAGUE DE COVID-19

"Aujourd’hui, tous les gaziers du Sénégal ont décidé de conjuguer leurs efforts pour répondre à la demande des structures hospitalières" en oxygène médicale. L’assurance est donnée par le Directeur général adjoint (DGA) de Sahel Gaz, Amadou Bamba Sène. S’exprimant lors de la tournée du ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, effectuée hier mardi, 03 août, il a ajouté qu’afin "de parer à toutes les éventualités", ils avaient "fait un investissement" de plus de 150 millions F CFA, pour répondre à la demande" de plus en plus importante du fait de l’expansion du variant Delta sous nos soucieux.

D’après les dernières statistiques fournies, vendredi dernier, par la présidente du Comité national de gestion des épidémies (CNGE), Dr Marie Khémesse Ngom Ndiaye, à l’issue de leur réunion, de 30% parmi les nouvelles contaminations, le variant Delta dit indien est passé à 70%.

Également réquisitionnée par l’État, Molécule Gaz, à travers son Directeur général, Mamadou Ndiaye, affiche une capacité de production de 500 bouteilles par jour. Ce qui constitue, estime-t-il, "la moitié de (leur) capacité de production." Mais, en l’état, soutient-il : "nous travaillons avec le ministère de la Santé et de l’Action sociale pour mieux réguler notre production afin de faire face à la demande." Dans ce sillage, Ndiaye annonce la réduction "des autres demandes en oxygène " notamment "dans le domaine de la sidérurgie" pour mieux "se consacrer" au domaine médical".

En face, les cliniques privées applaudissent suite à l’annonce faite par la tutelle sur la gratuité de l’oxygène et attendent avec impatience sa matérialisation.

Vous pouvez réagir à cet article