image

UN MOIS FERME POUR LE TAXIMAN QUI AVAIT TUÉ UN GENDARME SUR L’AUTOROUTE À PÉAGE

image

Le taximan, qui avait percuté mortellement le gendarme, Abdourahmane Seck, sur l’autoroute à péage a comparu, hier, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Poursuivi pour homicide involontaire et défaut de maîtrise, il a été déclaré coupable des faits qui lui sont reprochés. Pour la répression, il a été condamné à un mois de prison ferme, assorti d’une amende de 56.000 FCFA. Son permis a été également suspendu pour une durée de 6 mois.

Entendu par le tribunal, le taximan a rappelé que les faits se sont produits à l’entrée de l’autoroute à péage. « Je l’ai vu tardivement lorsqu’il s’est présenté devant moi. Comme je roulais entre 90 et 100 km/h, il était difficile pour moi de freiner brusquement. Je n’avais nullement l’occasion de le tuer », s’est défendu le mis en cause.

De son côté, la représentante du ministère public a requis trois mois d’emprisonnement ferme. Les avocats de la défense ont, quant à eux, plaidé la clémence.

Pour mémoire, le gendarme, A. S, avait arrêté le taximan mais ce dernier a refusé d’obtempérer. Pis, ce dernier a pris la tangente. Le pandore a donc pris sa moto pour se lancer à sa poursuite. Arrivé à hauteur du conducteur, il lui a fait signe de la main de s’arrêter. Non seulement le taximan a refusé de s’arrêter mais il a percuté violemment le gendarme qui roulait devant le taxi. Ce dernier a rendu l’âme sur le coup. Le conducteur a été arrêté avant d’être conduit dans les locaux de la gendarmerie de Mbao. Le corps sans vie du gendarme a été acheminé dans une structure sanitaire pour les besoins de l’autopsie.

Cheikh Moussa SARR

5 novembre 2021