image

UN PLAN D’ACTION POUR LEUR ERADICATION EN PERSPECTIVE

image

Bientôt, le Sénégal aura un plan d’action visant à éradiquer les mariages précoces. L’annonce a été faite ce mardi par la directrice de la promotion des droits et de la protection des enfants (DPDPE), Diéguy Diop Fall. C’était lors d’un atelier de validation du plan d’action national pour l’abandon des mariages d’enfants. Elle a commencé par rappeler que sa direction a organisé des rencontres, des échanges, des tables rondes et des ateliers avec l’ensemble des acteurs, dont les comités départementaux de la protection de l’enfant (CDPE). Selon elle, le mariage précoce des enfants a un ancrage socioculturel. « C’est un combat de sensibilisation, de communication qu’on ne cesserait de mener envers la communauté sénégalaise dans l’intérêt de l’enfant », a-t-elle soutenu.

À l’en croire, le Sénégal s’est engagé à coordonner et à accélérer les efforts pour mettre fin aux mariages des enfants, conformément à l’Agenda 2063 de l’Union africaine. « La lutte contre les injustices sociales et l’amélioration des conditions de vie des populations, notamment des couches vulnérables, demeurent une priorité pour le gouvernement », a expliqué Diéguy Diop Fall. Avant de préciser que l’objectif du combat mené, est de diminuer de 26 à 20% les mariages précoces au Sénégal d’ici 2035.

Cheikh Moussa SARR

21 juin 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article