image

UN PROF DE PHILO RACONTE SA MÉSAVENTURE DANS UN AÉROPORT

image

Les Africains sont souvent victimes de maltraitance dans les aéroports occidentaux. C’est encore le cas avec le Sénégalais, Pr Oumar Mboup. En partance aux Pays Bas, M. Mboup, professeur de Philosophie, a été longtemps retenu à l’aéroport Zaventem, en Belgique, où il devait transiter. Pourtant, a-t-il indiqué, son passeport avec un visa Schengen était en bonne et due forme. « Ce qui se passe, je ne saurais pas l’expliquer, a-t-il déclaré dans un message vocal sur WhatSapp. Je n’ai même pas les mots, parce qu’il se passe une situation extrêmement compliquée, une situation inattendue, une situation qui me dépasse et qui dépasse mes forces (…). On m’a retenu à l’aéroport de Bruxelles pour la simple raison que je ne dispose pas d’assez de moyens pour continuer mon voyage vers la Hollande, alors que j’avais à ma possession 300 euros. Vers 13 ou 14h, il m’a été proposé de me rendre dans un centre de détention, ce que je refusais catégoriquement, parce que je ne suis pas illégal », a-t-il expliqué à nos confrères de rtbf.be.


Racisme systémique

Face à ce refus, sa seule option était de rester dans l’aéroport, en attendant un autre vol pour Dakar, un vol retour. « On m’a mis dans une zone internationale où il n’y a rien à part des chaises, où je ne peux même pas m’allonger… Il m’a fallu rencontrer des gens dans une petite mosquée ici, qui sont là en train de m’aider en apportant de quoi manger et boire », a-t-il fait savoir à nos confrères belges.

C’est seulement vers 22h qu’il va pouvoir sortir de l’aéroport. Une discrète mobilisation s’était mise en place à l’extérieur : "J’ai été informé de l’évolution de la situation par l’ambassadeur du Sénégal en Belgique, Amadou Dioup. Il m’a contacté vers 20h pour m’informer que la situation était réglée et qu’il avait écrit au ministère des Affaires étrangères […] Un policier est venu vers moi, vers 22h, pour me dire de les suivre. Quand je les suivis jusqu’en bas, ils ne m’ont rien dit et m’ont donné mon passeport en me disant de partir… Il n’y a eu aucun mot, aucune explication de leur part. Ils m’ont juste restitué mon passeport en ne me donnant aucun document, aucune justification… Voilà ce qui s’est passé".

Une expérience traumatisante pour ce professeur, qui nous racontait toute son incompréhension face à cette situation : "On m’a retenu dans un contexte extrêmement difficile, où j’ai même failli avoir une crise cardiaque. Je ne suis pas familier à ce genre de situation."

"Ça arrive vraiment trop souvent, commente Philippe Van Haute, Professeur de philosophie résident à Nimègue, qui a hébergé Omar Mboup pendant la nuit avant son trajet vers les Pays Bas. Ce qu’il y a de racisme systématique là-dedans, c’est qu’il y a de fait cette idée, ce fantasme que tous les hommes et femmes africains et africaines veulent vivre en Europe !"

Babacar FALL

13 novembre 2021