UN RAPPORT EN GESTATION, ALIOU CISSÉ OPPOSÉ À LA RÉFORME

news-details
Mondial tous les deux ans

La Coupe du monde tous les deux ans, au lieu de tous les quatre ans : "Un rapport complet sera publié en novembre 2021, avant l’organisation d’un sommet mondial d’ici la fin de l’année", a indiqué la Fédération internationale de football (FIFA) dans un communiqué.

En attendant, la FIFA a réuni, ce 30 septembre, plus de 200 de ses associations membres lors d’une grande consultation en ligne sur l’avenir du sport-roi au-delà de la saison 2023-2024 et notamment sur son calendrier.

« Ce premier sommet a constitué une étape importante de la consultation, car il a donné la possibilité tant aux membres du Conseil de la FIFA qu’à nos plus de 200 associations membres de faire des propositions, de poser des questions et de débattre de manière ouverte et transparente, s’est félicité le président de la FIFA Gianni Infantino, dans des propos repris par Rfi. Mais nous ne ferons des changements que s’ils bénéficient à tous. Il ne doit pas y avoir de perdant, chacun doit sortir gagnant de ce processus. À quoi servirait de faire des réformes, si celles-ci ne profitaient pas au monde du football et à chacun de ses membres ? »

"C’est parfait comme ça", s’oppose Aliou Cissé

Interpellé, ce vendredi 1er octobre, en marge de la conférence de presse de publication de liste pour la double confrontation, contre la Namibie, les 9 et 12 octobre prochains, pour le compte des 3e et 4e journées des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022, le sélectionneur national des Lions du Sénégal, Aliou Cissé, a donné sa position. Le technicien sénégalais a exprimé son opposition contre cette vaste réforme du calendrier des matches internationaux, craignant une "banalisation" de la fête du football.

"Tous les quatre ans, je pense que c’est bien. Tous les deux ans, cela deviendra compliqué surtout pour nous, le continent africain. C’est parfait comme ça, il ne faut pas changer", a-t-il soutenu.

Vous pouvez réagir à cet article