image

UN RESPONSABLE DE PASTEF INDISPOSE LES LEADERS

image

C’est un fait anecdotique mais d’une portée implosive qui a indisposé hier la délégation des leaders de la coalition de Yewwi askan wi (Yaw), en visite au khalife de Médina Baye, Cheikh Mahi Niass. Baye Mbaye Niass, un responsable de Pastef, a présenté Sonko comme candidat de Yaw à la Présidentielle de 2024. Installant ainsi un véritable malaise au sein de la délégation.

Sous le rythme du Gamou, dans son salon de réception, Cheikh Mahi Niass, le khalife de Médina Baye, a reçu hier la visite de la délégation de Yaw composée, entre autres, de Khalifa Sall, Ousmane Sonko, Ahmed Aïdara, Déthié Fall, Cheikh Tidiane Youm. L’audience est solennelle, l’ambiance cordiale jusqu’au moment où le préposé aux présentations se redresse pour prendre la parole.

« Ousmane Sonko est notre candidat à l’élection présidentielle de 2024. Cette candidature, il l’a d’ailleurs clamée. Donc, nous sollicitons vos prières afin que se réalisent ses souhaits pour le pays », lâche-t-il comme un coup de tonnerre, plongeant Sonko lui-même dans le choc. Pris de cours par la bourde, Khalifa Sall n’aura eu comme réaction que d’incliner son bonnet pour se gratter le crâne. Pantois face à la situation, les autres leaders de remplir le décor de la salle par des yeux hagards. Il n’aura fallu qu’une fraction de seconde pour que, sur la toile, la scène devienne virale. « Sonko humilie Khalifa Sall », « Vers l’implosion de la coalition Yewwi askan wi », se sont déchainés les uns, tandis que, dans la tornade de commentaires, d’autres ont préféré dédramatiser.

Sur les pas de Baye Mbaye Niass, l’auteur de la bourde

Auteur de la bourde, Baye Mbaye Niass, petit-fils de Baye Niass, est connu à Kaolack pour son engagement politique au sein du Pastef. Parti qu’il a rejoint depuis 2018 après un périple politique ponctué par un passage à l’Afp de Moustapha Niasse. Militant acharné, c’est sans tarder qu’il gravit les échelons pour diriger, en 2019, lors de la Présidentielle, la com’ de la coalition Jotna qui portait la candidature de Sonko. Convaincu de la suprématie politique de son parti face aux autres de la coalition, Baye Mbaye Niass n’a pas hésité à rejeter le choix porté sur un responsable du Pur aux dernières élections municipales à Kaolack. Les dés étant déjà pipés, il rejoint la mouvance conduite par Serigne Mboup avec qui il remporte le scrutin et rafle un poste d’adjoint au maire en charge de l’environnement. Sans toutefois se départir de son idée selon laquelle, le Pastef est l’alpha et l’oméga au sein de la coalition Yewwi askan wi. Position qu’il a réaffirmée, hier, en d’autres termes.

Falilou MBALLO

7 octobre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article