UN RWANDAIS CONDAMNÉ DU TPIR MEURT EN PRISON AU SÉNÉGAL

news-details
JUSTICE INTERNATIONALE

Un ancien haut responsable rwandais condamné par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) pour son rôle dans le génocide des Tutsis en 1994, est décédé dans une prison sénégalaise où il purgeait sa peine, a annoncé l’Agence France Presse, ce mercredi, citant une source judiciaire.

« Je confirme le décès d’Edouard Karemera au Sénégal. La cause nous est encore inconnue », a indiqué à l’AFP Ousman Njikam, porte-parole du Mécanisme de l’ONU pour les Tribunaux pénaux internationaux (MTPI), la structure chargée d’assurer les fonctions résiduelles du TPIR qui a fermé ses portes fin 2015.

Selon un ancien ministre rwandais acquitté par le TPIR, M. Karemera, qui était « malade depuis quelques jours », est décédé mardi matin à l’âge de 69 ans. Il avait été transféré en 2017 au Sénégal et était détenu dans la prison de Sébikotane, en périphérie de Dakar.

Edouard Karemera était en 1994 ministre de l’Intérieur et vice-président du Mouvement républicain national pour la démocratie et le développement (MRND) au pouvoir. M. Karemera avait été jugé par le TPIR conjointement avec l’ex-président du MRND, Matthieu Ngirumpatse. Le 29 septembre 2014, la chambre d’appel du TPIR avait confirmé la peine de perpétuité prononcée à leur encontre en première instance.

Vous pouvez réagir à cet article