image

UN SYRIEN PRÉSUMÉ TERRORISTE ARRÊTÉ À ROSSO AVEC LA NATIONALITÉ SÉNÉGALAISE

image

Un présumé terroriste syrien a été arrêté par la police de Rosso en possession d’une nationalité sénégalaise. Et dans cette chaîne de confection, presque tous les maillons ont été interpellés, puis libérés, sauf le nommé Alex,agent à laMairie de kébémer, qui a été sollicité par un Chérif domicilié à Ndande pour l’obtention du sésame. Les mis en cause ont, selon le journal Bes Bi "Le Jour", fait l’objet d’un retour de parquet hier, à Saint-Louis.

C’est une grosse affaire qui fait grand bruit entre Rosso et Kébémer. Rosso, parce que c’est un terroriste présumé, un Syrien, qui aurait été condamné en Mauritanie, qui a été arrêté dans cette ville frontalière. Kébémer, parce que c’est un Asp répondant au nom de Alex Fall, en service à la mairie de Kébémer, qui est impliqué dans ce dossier de confection de certificat de nationalité pour le Syrien. Et il y a surtout un homme présenté comme un Chérif, qui avait contacté Alex pour ce document administratif.

Le jeune a été appréhendé pour avoir aidé, « sans le savoir », selon des sources proches du dossier, un présumé terroriste syrien à se procurer cette nationalité sénégalaise. S’agissant des faits, l’Asp a été saisi par un Chérif de Ndande, Ch. S. A, qui voulait que son fils établi en Mauritanie fasse un jugement pour obtenir des papiers sénégalais. Sans arrière-pensée aucune, l’agent lui a demandé de déposer les documents nécessaires pour la confection du papier. « Je lui ai demandé d’amener l’extrait de naissance de son père. Le Chérif est revenu avec ledit extrait de naissance du papa du présumé terroriste qui a été fait ici, à Pikine. C’est sur cette base que j’ai fait une demande d’extrait en présence de deux témoins. Le maire lui-même l’a signée et j’ai pris ces mêmes documents avant de formuler une demande de nationalité adressée au tribunal », a confié Alex à ses proches. A en croire l’Asp, les papiers ont été envoyés au tribunal. Et le président du tribunal a signé le titre de nationalité sans ambages et le dossier, du point de vue de la loi, indique notre source,est légal.

« Le tribunal a aussi accordé la demande de nationalité. Deux jours après, sans que je le lui ai demandé, le Chérif m’a envoyé 50 mille pour me dire qu’il est satisfait du traitement qui a été réservé au dossier », a-t-il soutenu. Alex soutient qu’il était étonné après le versement de cette somme.

Le Syrien dit avoir payé 2 millions pour obtenir la nationalité sénégalaise

Par ailleurs, lorsque le titre de nationalité est sorti, le propriétaire, qui se trouve être le Syrien, a décidé de venir au Sénégal pour récupérer son papier afin d’avoir une carte d’identité nationale. C’est ainsi qu’il a été arrêté à Rosso Sénégal par la police des frontières. En effet, les limiers se sont rendus compte que l’homme est un Syrien recherché pour des faits de terrorisme. Présenté au procureur, il a déclaré avoir payé 2 millions de FCFA pour avoir sa nationalité sénégalaise.

C’est sur ces entrefaites que le maître des poursuites a ordonné l’ouverture d’une enquête. Ce qui a permis de découvrir que toutes les signatures étaient légales dans ce dossier. Cependant, l’Asp a reconnu avoir fait les papiers après avoir encaissé 15 mille de la part du Chérif pour les frais y afférent, le tout en respectant la procédure normale. Arrêté en même temps que la sœur d’un célèbre basketteur sénégalais évoluant en NBA, habitant à Kébémer, entre autres, Alex a été gardé à vue. Et le Chérif et les autres personnes impliquées dans la confection du document administratif ont été libérés, alors que le Syrien et Alex ont été déférés hier, mercredi 10 août 2022, au Tribunal de Grande instance de Saint-Louis. Mais Bés bi a appris qu’ils n’ont pu être entendus par le procureur et ont donc fait l’objet d’un retour de parquet.
Affaire à suivre.

Cheikh Moussa SARR

11 août 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article