UN TAXIMAN BAT À MORT SON FILS DE 4 ANS POUR ARRÊTER SES PLEURS

news-details
CHAMBRE CRIMINELLE

Attrait à la barre de la chambre criminelle de Dakar, El Hadji Barham Badiane, poursuivi pour coups et blessures volontaires ayant entrainé la mort encourt 5 ans de prison réclusion criminelle. Il est accusé d’avoir battu à mort son fils de 4 ans parce qu’il ne pouvait plus supporter les cris de ce dernier, laissé dans la chambre par sa mère. Laquelle était partie chercher de la nourriture pour son mari. Il ressort des débats que les faits ont eu lieu le 7 juillet 2017.

Nous sommes en plein mois de ramadan. Taximan de son état, Barham Badiane, rentre de son travail, l’air exténué. Son épouse sort chercher à manger. A peine sortie, son fils de 4 ans commence à pleurnicher. Ne pouvant pas supporter les pleurs de son enfant qui perturbaient son repos, il s’est levé pour le corriger jusqu’à l’irréparable. Les coups ont provoqué chez l’enfant l’éclatement du foie, traumatisme abdominal. Arrêté, il a été placé sous mandat de dépôt. Devant le prétoire, ce mardi, il a battu en brèche les accusations qui lui sont imputées en déclarant que l’enfant est décédé des suites d’une crise qu’il avait piqué. Son femme, entendue à titre de témoin simple, a essayé de le défendre. Cette dernière, contrairement à ses déclarations à l’enquête préliminaire, a soutenu mordicus n’avoir jamais dit que son mari avait levé la main sur l’enfant. Le délibéré de cette affaire sera connu le 15 décembre prochain.

Vous pouvez réagir à cet article