UN VIGILE ET SES AMIS AGRESSENT UN COURSIER ET EMPORTENT 42 MILLIONS

news-details
Vol en réunion

Une rocambolesque affaire de vol en réunion commis avec violence et effraction a été jugée à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Au banc des accusés, il y’a les sieurs Mamadou Ndiour, Ndiassé Sarr, Cheikh Dione Ousmane Sall, Amar Sall et Sadio Demba. Et si en rendant sa décision le président du tribunal suit le maître des poursuites dans ses réquisitions, les mis en cause risquent 5 ans de prison ferme. Mamadou Ndiour, vigile dans l’immeuble où les faits se sont produits a déroulé, à la barre, le film de l’agression. Selon lui, le bâtiment abrite un bureau de change au deuxième étage. Et, Baye Ndiaga Sylla avait l’habitude de venir souvent là-bas avec de fortes sommes d’argent. Il a indiqué que le collaborateur du commerçant aurait laissé tomber 25 millions de francs CFA qu’il lui aurait restitués. Mais, dit-il, à cause des temps qui sont durs, il a cédé à la tentation du vol.

Ainsi, il s’en est ouvert à son ami Ndiassé. Celui-ci a accepté sans ambages sa proposition avant d’en parler à d’autres, pour mener à bien leur plan. Et pour se faire, poursuit Mamadou Ndiour, une réunion a été organisée par le gang, au terrain de l’unité 20 des parcelles Assainies. Durant leur rencontre, ils ont fixé la date de l’assaut et comment ils allaient procéder.

« Comme je connaissais bien l’immeuble, j’étais chargé de leur indiquer les chemins à prendre pour éviter les caméras de surveillance. Je les ai conseillés de se planquer à la terrasse pour ne pas se faire prendre. Dès que Baye Ndiaga Sylla est sorti du bureau de change, j’ai donné le signalement à Cheikh Dionne et autres qui l’ont rejoint dans l’ascenseur. Ils l’ont étranglé et l’ont traîné à la terrasse où ils l’ont bâillonné avec du scotch avant de s’emparer du butin », a narré le vigile à la barre.

Après leur forfait, ajoute-t-il, ils se sont rendus à Cambérène dans le magasin de Ousmane pour se partager le pactole. « Chacun a reçu 8 millions 200 mille francs CFA. Maintenant, je regrette vraiment mon acte », fulmine-t-il. En outre, il a disculpé Amar Sall. Quant à Ousmane Sall, même s’il n’a pas participé au vol, il a reçu sa part. Tour à tour, les autres prévenus ont reconnu les faits.

Invité à faire ses réquisitions, le maître des poursuites a requis à leur encontre 5 ans de prison ferme. Les avocats de la défense ont sollicité, quant à eux, une application bienveillante de la loi. A noter que la partie civile qui n’a pas comparu devant le prétoire aurait reçu une partie de son argent. L’affaire a été mise en délibéré pour jugement devant être rendu le 14 septembre prochain.

Vous pouvez réagir à cet article